La joie de Mohamed Haouas, auteur de l'essai du bonus
La joie de Mohamed Haouas, auteur de l'essai du bonus | PASCAL GUYOT / AFP

Top 14 : Montpellier s'accroche à ses espoirs de barrage en dominant le Stade Français

Publié le , modifié le

Au terme d'un match complètement fou, Montpellier a pris le meilleur sur le Stade Français (42-25) au GGL Stadium, ce dimanche. Une défaite qui condamne définitivement les espoirs des Parisiens d'accrocher un spot pour les barrages. Grâce au point de bonus arraché dans les dernières secondes, le MHR bascule lui dans le Top 6 et reste en course pour disputer les phases finales.

C'était le match de la dernière chance, un match couperet où le vaincu pouvait dire définitivement adieu à ses espoirs de phase finale. Dans ce choc digne d'un 16e de finale, c'est finalement Montpellier qui reste en vie, s'imposant à domicile devant le Stade Français (42-25) au terme d'un match ouvert et totalement fou. Grâce à un essai juste avant la sirène de Mohamed Haouas, le MHR grappille un point de bonus ô combien précieux. Les hommes de Vern Cotter basculent dans le top 6 grâce à une meilleure différence particulière que La Rochelle (+112 contre +34) et auront leur destin en main le week-end prochain face à Clermont.

Haouas, héros inattendu

Porté par une dynamique folle, avec sept victoires lors de ses neufs derniers matches, il était presque écrit qu'il ne pouvait rien arriver à Montpellier sur cette fin de saison. Alors comme un symbole, alors que le Stade Français venait d'enlever le point de bonus offensif aux Héraultais sur un signé Etien (79e), c'est une chevauchée inattendue qui est venue faire chavirer de plaisir le banc montpelliérain et tout le GGL Stadium avec lui. Tout juste entré en jeu, le pilier remplaçant Mohamed Haouas a transpercé la défense parisienne sur 30 mètres pour aller s'offrir un premier essai chez les professionnels après la sirène.

Un essai en guise de conclusion d'un match fou. Le couteau entre les dents, les deux équipes ont démarré tambour battant. Macalou mettait le Stade Français sur de bons rails en aplatissant dès la première minute (1e) puis répondait aux deux essais de Du Plessis (6e) et Reilhac (15e) pour ramener les deux équipes à égalité (14-14, 26e). Bousculés, les hommes de Vern Cotter vont s'en remettre à la maladresse des parisiens pour rester en vie. Arias (45e) puis Fickou (46e) voyaient leurs essais refusés après vidéo. Deux occasions manquées que pourront regretter les joueurs du Stade Français, qui vont sombrer dans les dix dernières minutes. A quatorze après le carton jaune de Sempere (69e), ils ne vont pas résister aux vagues héraultaises, Paillaugue (72e) et Immelman (73e) assurant la victoire du MHR, avant la dernière lame signée Haouas (80e).

Avec cette douzième défaite en Top 14, le Stade Français voit ses derniers espoirs d'accrocher une place de barragiste s'envoler définitivement. Montpellier, absent du Top 6 depuis 17 journées, peut lui continuer de rêver.