Montpellier neutralise Toulon à Mayol

Top 14 : L'UBB proche du trône, Montpellier calme Toulon

Publié le , modifié le

Toulon, qui menait de dix points à vingt minutes de la fin du match, a concédé le match nul contre Montpellier (19-19) samedi au stade Félix-Mayol en ouverture de la 9e journée du Top 14 tandis que Castres et l'UBB se sont respectivement imposés devant Brive (28-26) et Agen (23-0).

Toulon 19 - 19 Montpellier 

Toulon a mené, mais Toulon a cédé. Face à Montpellier, le RCT menait de dix points à vingt minutes de la fin du match avant de concéder le nul (19-19). Le demi de mêlée gallois Rhys Webb côté varois (57e) et l'arrière Anthony Bouthier côté héraultais (63e) ont inscrit les deux essais de la rencontre. Avec ce nul, le RCT (5e) est talonné à un point par le MHR (6e), son adversaire du soir. Montpellier aurait pu (dû?) s'imposer sur la Rade : dans une fin de match suffocante où le MHR lançait ses dernières forces dans la bataille et butait à cinq mètres de la ligne d'en-but, Aaron Cruden avait la pénalité de la gagne au bout du pied... Mais Louis Picamoles a perdu ses nerfs et fait renverser la pénalité pour brutalité. 

Décevant sur ce match alors qu'ils tenaient le score, les Toulonnais devront réagir lors de leur déplacement vendredi à Bayonne pour la première journée de Challenge européen. Même son de cloche pour Montpellier qui devra vite réagir samedi lors de sa rencontre en Irlande dans la province de Connacht en Coupe d'Europe.

Bordeaux-Bègles 23 - 0 Agen

Patients et déterminés, les hommes de Christophe Urios ont parfaitement géré leur match en infligeant une lourde défaite à Agen afin de recoller sur Lyin, leader de Top 14. Résumer cette partie à un combat de tranchées et d'usure serait un brin exagéré mais l'UBB a su attendre son heure pour percer le rideau d'Agenais volontaires mais impuissants offensivement.

Pour les envolées qui ont rythmé le début de saison de Bordeaux-Bègles, on repassera. Vu les conditions de jeu, c'est un faux-rythme qui s'est invité en début de rencontre avec un SUA ne lâchant rien et jouant les yeux dans les yeux avec le dauphin du championnat. La défense agenaise a tenu quasi une mi-temps, avant d'être prise deux fois hors-jeu (36e, 40e) puis fissurée par le premier franchissement du match signé Tauleigne qui s'est achevé par un en-avant de Ducuing (37e). Résultat : six points au pied pour Botica. A force, les Lot-et-Garonnais se sont usés et l'UBB en a profité sur l'un des premiers ballons du revenant Jalibert. Celui-ci a passé les bras pour un double relais de Dufour et de Higginbotham, qui servait d'une chistera Lesgourgues pour l'essai de la délivrance et de l'espoir de succès bonifié (23-0, 73).
 

Castres 28 - 26 Brives

Le Castres Olympique peut remercier Julien Dumora. L'arrière a offert la victoire à son club dans les arrêts de jeu sur sa pelouse face à Brive (28-26). Cette quatrième victoire à Pierre-Fabre, la troisième de suite, permet aux Tarnais de revenir à hauteur de leur victime du soir (9e), qui, de son côté, s'incline pour la cinquième fois en cinq matches à l’extérieur. Brive, qui n'a toujours pas gagné à Castres depuis l'instauration du Top 14 (13 défaites et 1 nul), était pourtant idéalement lancé pour mettre fin à cette série après avoir remonté ses treize points de retard à la pause (22-9). Parfaitement rentrés dans leur match, les Castrais ont en effet d'abord dominé les débats en première mi-temps, notamment grâce au cinquième essai de la saison de leur centre Thomas Combezou.

Un avantage qui n'a pas résisté à la rébellion des Corréziens revenus à trois points à l'heure de jeu après un essai de leur ailier Axel Muller (22-19, 59e). Survoltés, les Brivistes ont même pris les commandes pour la première fois de la rencontre sur un essai en force de leur talonneur remplaçant François Da Ros à deux minutes du terme. Après avoir récupéré le coup d'envoi, les Tarnais ont infligé une longue séquence de possession à des Brivistes qui ont finalement craqué dans les arrêts de jeu après un plaquage haut sanctionné d'une pénalité. Et Julien Dumora délivra les siens.

Pau 9 - 6 Bayonne 

Bayonne, surprenant 3e avant cette journée, s'est embourbé contre Pau à domicile (9-6) et laisse sa place sur le podium à son adversaire du soir. Sous la pluie, face au vent et dans la boue, l'Aviron (4e, 21 pts) a laissé les quatre points à la Section (21 pts également), dans un match tendu sans essai. Bayonne avait pourtant été beaucoup plus efficace que Pau en conquête lors de la première période. Mais cette domination ne s'est pas concrétisée sur le tableau d'affichage. 3-3 à la pause, les deux équipes sont rentrées dans les vestiaires dos à dos.

L'organisation bayonnaise s'est alors dispersée. Auteurs de nombreuses imprécisions, ou de fautes, les Bayonnais ont été sanctionnés par des pénalités. Antoine Hastoy s'est régalé. Pau s'en sort avec les points de la victoire, tandis que l'Aviron descend peu à peu de son nuage après un début de saison irréel.

AFP