Montpellier Top 14
Les Montpelliérains ont dominé leur sujet. | Maxppp - Max Berullier

Top 14: Montpellier en position favorable

Publié le , modifié le

Montpellier a fait un pas supplémentaire vers la qualification en Top 14 après sa large victoire devant Grenoble (54-14) samedi pour le compte de la 23e journée. Déconvenue en revanche pour Castres, qui a concédé une défaite inattendueà domicile devant Lyon (16-17) et qui va encore devoir batailler pour assurer sa place parmi les six premiers. Le Stade Français, qui revient de loin, s'extrait de la zone dangereuse et peut même encore mathématiquement accrocher les barrages, après être allé s'imposer (16-32) sur la pelouse de Bayonne, pour qui cette nouvelle défaite est d'ores et déjà synonyme de relégation.

Après la victoire dans l'après-midi de la Rochelle devant Bègles-Bordeaux, les Girondins voient leurs espoirs de phase finale s'amenuiser, avec toujours trois points de retard sur la sixième place, détenue par Pau en déplacement dimanche sur le terrain du Racing (à égalité de points avec l'UBB pour sa part).

Les barrages sont en revanche tout proches pour Montpellier, qui n'a fait qu'une bouchée du FC Grenoble avalé en trente minutes, le temps d'encaisser cinq essais; trois autres ont suivi dans cette partie dominée de la tête et des épaules par les Héraultais. Grenoble n'a eu que quelques sursauts bien insuffisants. Avec ce succès, le MHR possède douze longueurs d'avance sur le septième et peut même espérer obtenir la deuxième place, synonyme de demi-finales directes. 

Castres perd gros -

Cette perspective a en revanche été un peu assombrie pour Castres, battu à domicile par Lyon après avoir fait preuve de trop d'indiscipline (deux cartons jaunes reçus notamment) et manqué la pénalité de la gagne, il est vrai à soixante mètres des poteaux, par Rory Kockott à trois minutes de la fin. Les Tarnais défaits pour la troisième fois de suite, dont deux à la maison, sont même talonnés dans la course à la qualification par le LOU, même s'ils ont un match en moins au compteur - celui reporté face au Stade Français dont le sort reste aussi en suspens. 
 
Lyon, à deux points de la sixième place, peut lui donc franchement croire en son destin de barragiste, comme à un degré moindre le Stade Français, une longueur derrière après avoir obtenu sa première victoire de la saison à l'extérieur en Championnat à Bayonne (avec le point de bonus offensif). Ce troisième succès de suite des Parisiens (toutes compétitions confondues), revigorés depuis l'épisode de la fusion finalement avortée avec le Racing, acte la fin des espoirs de l'Aviron Bayonnais. 

Christian Grégoire