Le Racingman Nakarawa dans la défense rochelaise
Le Racingman Nakarawa dans la défense rochelaise | AFP - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT

Top 14 - Montpellier-Clermont, La Rochelle-Racing 92, le podium en feu

Publié le , modifié le

La 11e journée du Top 14 peut représenter un virage important après la fin de la tournée d'automne et le "doublon" le week-end passé. Clermont, le leader, se rend sur la pelouse du vice-champion de France en titre, Montpellier, qui aspire à recoller au podium et ne veut surtout pas encaisser un troisième revers sur ses terres cette saison. Ce podium sera l'enjeu majeur entre La Rochelle (4e), qui fête son 40e match consécutif à guichets fermés, et le Racing 92 (3e). Un seul petit point sépare les deux formations avant cette confrontation majeure.

L'an dernier, Montpellier avait fini la saison régulière à la 1re place et Clermont avait raté la phase finale à une piteuse 9e place. Aujourd'hui, les rôles sont inversés: Clermont mène ce Top 14 après 10 journées, et le MHR occupe la 9e place. Entre les deux équipes, 12 points avec dans le détail deux fois plus de défaites du côté héraultais (4 revers contre 2) et des bonus à la pelle côté auvergnat (7 bonus contre 3).

Inutile de dire que la pression est extrêmement forte sur les hommes de Vern Cotter, l'ancien mentor des Jaunards désormais aux commandes de Montpellier. Et les Clermontois se sont chargés d'en rajouter une couche, à l'image de l'expérimenté Morgan Parra: "Les Montpelliérains ont besoin de points. Ils vont probablement s’appuyer sur les qualités de leur effectif très costaud : la conquête, l’occupation et la défense. Cela promet un gros bras de fer dans ces domaines."

Choc massif

Pour ne pas subir un troisième revers à domicile cette saison (après les succès de Castres lors de la 1re journée et du Racing 92 lors de la 9e journée), Montpellier a sorti l'artillerie lourde: Picamoles, Fall et Galletier de retour de Marcoussis, mais aussi Jonathan Goosen et Yacouba Camara, de retour de blessure. "Quand on parle de densité physique : les Montpelliérains sont de sacrés exemples", souligne le All Black de Clermont George Moala. "Ce sont vraiment des énormes joueurs, les plus denses du championnat, là on sait qu’il y aura une intensité folle sur le terrain." Une victoire montpellieraine serait synonyme de remontée et de proximité avec le podium, alors qu'un revers pourrait compliquer la suite de la saison.

Le choc sera également intense du côté de Marcel-Deflandre. La Rochelle, engagée dans une série de six succès consécutifs (toutes compétitions confondues), reçoit le Racing 92, qui en est à 5. C'est le 4e face au 3e, avec seulement un point entre les deux formations. Du côté, les Maritimes n'ont pas connu la moindre défaite dans ce stade cette saison, alors que les Racingmens ont déjà fait tomber quelques citadelles: Toulon, Paris, Llanelli ou Montpellier.

40e match de suite à guichets fermés

Pour illustrer cet affrontement, deux piliers se feront face: Ben Tameifuna, 1.82m pour 134kg, et Uini Atonio, 1.96m pour 145kg. Ces deux bus lancés font toujours des dégâts. Pour arbitrer cette confrontation, le public de Marcel-Deflandre, qui remplit le stade pour le 40e match consécutif. Dans cette enceinte remplie, les Rochelais n'ont perdu que 3 fois lors des 39 matches précédents. Tel est le défi proposé aux hommes de Laurent Labit et Laurent Travers. "Ce match est le premier gros rendez-vous du mois de décembre", a annoncé Laurent Labit. Sous les yeux du Néo-Zélandais Jono Gibbes, le nouveau directeur sportif rochelais.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze