Virimi Vakatawa et le Racing ont fait plier Montpellier
Virimi Vakatawa et le Racing ont fait plier Montpellier | Thomas SAMSON / AFP

Top 14 : Montpellier chute sur la pelouse du Racing

Publié le , modifié le

Après quatre victoire de rang, Montpellier a rechuté ce dimanche sur la pelouse du Racing (26-25), pour la 22e journée de Top 14. Punis par leur indiscipline avec deux essais encaissés à 14, les Héraultais repartent de Nanterre avec le point du bonus défensif mais restent à cinq longueurs de Bordeaux, 6e.

Alors qu'il avait l'occasion de poursuivre sa belle série de quatre victoires de rang et de se rapprocher de la 6e place et d'un spot pour les play-offs, Montpellier a tout gâché dans le money-time. Avec six points d'avance à cinq minutes de la sirène après un match où ils auront eu les meilleures intentions, les hommes de Vern Cotter ont finalement dilapidé leur précieuse avance. Un carton jaune pour Jacques du Plessis (76e) et le Racing ne s'est pas privé pour sanctionner le MHR, Henry Chavancy profitant d'une mêlée à cinq mètres pour faire parler sa puissance et aplatir dans l'en-but avant que Maxime Machenaud ne fasse définitivement basculer les Franciliens en tête (26-25). Une défaite cruelle pour les Héraultais, qui a peut-être laissé du côté de la U Arena ses espoirs de phase finale, avec cinq points de retard sur l'UBB, 6e. Un top 6 dans lequel est désormais bien installé le Racing, 4e avec 62 points.

Les Montpelliérains avaient pourtant entamé ce choc tambour battant. Bien organisé défensivement, le MHR a frappé par deux fois grâce à Paillaugue (23e) et Serfontein (38e) mais s'est souvent mis à la faute, permettant à Maxime Machenaud et le Racing de rester au contact. Les Racingmen n'en demandaient pas tant, surtout quand Chilachava voyait jaune juste avant la pause. A 14 et face aux assauts répétés des Ciel et Blanc, les Héraultais finissent par craquer et Baptiste Chouzenoux permet aux locaux de rentrer aux vestiaires avec l'avantage (13-12, 40e+7e).

Mené de nouveau après un essai de Paillaugue (68e, 19-25), le Racing n'a pas paniqué avant de voir Chavancy et Machenaud faire basculer le match du bon côté. Montpellier aura longtemps cru tenir son exploit. Il a finalement peut-être dit définitivement adieu à ses espoirs de phase finale.

Picamoles "De la déception et de la frustation"

France tv sport francetvsport