Matthieu Jalibert a été précieux pour l'UBB

Top 14 : L'Union Bordeaux Bègles s'impose à Pau et reprend la première place devant le LOU

Publié le , modifié le

À l'issue d'une victoire au Stade du Hameau de Pau sur le score de 27 à 23, l'Union Bordeaux Bègles reprend la tête du Top 14, alors que le LOU était passé devant l'UBB après son succès contre Bayonne (52-9) hier. Les Bordelais, avec quatre essais inscrits, dont un de pénalité, ont validé leur victoire en deuxième période et ont réussi à tenir malgré un essai de l'espoir inscrits par les Palois à dix minutes du terme de la rencontre. La Section Paloise repart avec l'essai du bonus défensif et remonte à la 10e place.

Alors que Lyon avait provisoirement pris la tête du Top 14 après un festival offensif face à Bayonne (52-9, sept essais inscrits) hier, l'UBB se devait de réagir pour conserver la première place du championnat. C'est chose faite avec cette victoire acquise sur la pelouse de la Section Paloise (23-27), qui confirme la très bonne passe de Bordeaux Bègles avec une quatrième victoire consécutive en Top 14 et un huitième match sans défaite toutes compétitions confondues. Les Bordelais ne se sont plus inclinés depuis le 19 octobre et une défaite sur le terrain de Brive (30-9).

Une victoire acquise de haute lutte

Cette victoire de l'UBB s'est surtout dessinée en deuxième mi-temps. Les Bordelais ont été bousculés lors de la première période par les locaux, ces derniers prenant l'avantage au bout d'un quart d'heure de jeu sur une pénalité d'Antoine Hastoy (13e, 3-0). Réduit à 14 quelques minutes plus tard après le carton jaune reçu par Rémi Lamerat pour un plaquage à retardement, l'UBB aurait pu sombrer mais a fait mieux en infériorité numérique, en prenant l'avantage grâce à Scott Higginbotham. Le troisième ligne centre a inscrit son troisième essai de la saison, profitant d'un bon décalage sur l'aile gauche (24e, 3-7). Une pénalité de Matthieu Jalibert plus tard (29e, 3-10), la Section Paloise s'est réveillée avec un essai du jeune Vincent Pinto, 20 ans, à l'issue d'une grosse phase offensive des Palois (33e, 10-10). Mais juste avant la mi-temps, l'ailier argentin Santiago Cordero, véritable poison, a profité d'une superbe ouverture de Jalibert pour inscrire le deuxième essai bordelais (40e, 10-15).

La deuxième mi-temps a longtemps été à sens unique, les Bordelais profitant dans un premier temps d'un carton jaune reçu par Dominiko Waqaniburotu pour inscrire un troisième essai, avec le doublé de Cordero sur une nouvelle belle ouverture au pied de Jalibert (49e, 13-20). Dix minutes plus tard, l'UBB s'est ensuite vu accorder un essai de pénalité, synonyme de bonus offensif, pour un en-avant volontaire de Thomas Taylor. Mais la fin de la rencontre n'a pas été de tout repos pour les Bordelais, qui ont tremblé jusqu'au bout après avoir concédé un nouvel essai alors qu'ils étaient en supériorité numérique, par l'intermédiaire de Daniel Ramsey (67e, 20-27). Le bonus offensif envolé, les Bordelais ont profité en toute fin de match d'un choix décisif des Palois. Ces derniers ont opté pour le point du bonus défensif sur une pénalité, en allant chercher les points grâce au pied de Hastoy (80+3, 23-27). Les Bordelais peuvent souffler, et reprendre la tête du Top 14, avant la réception de l'Aviron Bayonnais samedi prochain.

La Rochelle fait le spectacle face à Agen

Dans l'autre rencontre, La Rochelle a enfin offert un jeu flamboyant en surclassant Agen (40-8) et en enregistrant le point du bonus offensif. Dans un stade Marcel-Deflandre à guichets fermés, les Rochelais ont démontré qu'ils avaient leur mot à dire cette saison face à une concurrence accrue pour le titre. Alors qu'ils ne menaient que 7-3 après une demi-heure de jeu, les joueurs de Ronan O'Gara ont largement pris le dessus par la suite, inscrivant six essais, dont quatre en deuxième mi-temps.

Côté La Rochelle, le troisième ligne centre Victor Vito et l'arrière Vincent Rattez (un essai) ont été très en vue face à des Agenais qui n'ont réussi à inscrire un essai qu'en toute fin de match, à la 78e minute de jeu. Grâce à cette victoire bonifiée, le Stade Rochelais fait un bond au classement en passant de la 9e à la 4e place provisoire. Agen reste barragiste à la 13e place mais voit le Stade Français revenir à un point après son match nul contre Montpellier (20-20) hier.
 

Clermont revient dans le Top 6

Clermont, auteur d'un cavalier seul en première période, a subi en infériorité numérique le retour de Castres après la pause mais a conservé l'avantage (39-22) en fin d'après-midi. Dans les clous du bonus offensif à la pause, l'ASM a assuré l'essentiel avec une victoire simple qui lui permet de retrouver une place de barragiste (6e), à égalité de points avec La Rochelle (5e), Toulouse (4e) et le Racing (7e). Elle reste la seule équipe du Top 14 à n'avoir toujours pas glané le moindre point de bonus jusqu'ici, et la seule équipe du haut de tableau sans bonus offensif à son actif.

Castres (12e), malgré sa domination en seconde période, revient dans le Tarn les mains vides et forme avec Pau (10e) et Bayonne (11e) un trio encore à l'abri de la zone rouge incarnée par Agen (13e) et le Stade Français (14e).

Trois essais pour l'ASM avant la pause, trois pour le CO ensuite : les spectateurs de Marcel-Michelin ont eu droit à deux matches en un pour clôturer 2019. Le vent a tourné après la pause sur trois actions successives à la 49e : carton jaune pour le Clermontois Sébastien Vahaamahina, premier essai castrais signé Anthony Jelonch et carton rouge pour le Clermontois Sitaleki Timani. Le deuxième ligne de l'ASM a répondu à une provocation du demi de mêlée Rory Kockott en lui assénant une gifle. Kockott a écopé d'un jaune.

A 14 contre 13 puis 15 contre 14, les Tarnais ont cru à l'exploit en marquant deux essais supplémentaires mais Clermont s'est mis à l'abri avec 3 pénalités inscrites en fin de match.

(Avec AFP)

Denis Menetrier @DMenetrier