Emmanuel Felsina (Stade Français) et Iosefa Tekori (Stade Toulousain) 2017
Emmanuel Felsina (Stade Français) et Iosefa Tekori (Stade Toulousain) | MARTIN BUREAU / AFP

Top 14: Le Stade Toulousain confirme sa bonne forme

Publié le , modifié le

Après un beau succès acquis la semaine passée contre Clermont, Toulouse a poursuivi sur sa lancée en allant s'imposer 18 à 15 sur la pelouse du Stade Français, dimanche, à l'occasion de la 16e journée de Top 14. Dans un match tendu, les Toulousains ont tiré leur épingle du jeu en deuxième mi-temps, inscrivant deux essais en deux minutes. Deux essais signés Yoann Huget. Pour le Stade Français, cette défaite est une mauvaise opération comptable mais surtout le premier revers de la saison à domicile.

L'an passé, le Stade Français s'était imposé 18 à 17. Ce dimanche, à Jean Bouin, l’entame de la rencontre laissait présager un match accroché entre les deux formations. Et c’est exactement ce qui s’est passé.

En première mi-temps, si les troupes de Mola se montraient joueuses, elles manquaient souvent de précisions. Et Paris en profitait. Jules Plisson réalisait ainsi un sans-faute au pied en inscrivant trois pénalités. Six points supplémentaires obtenus toujours grâce au pied de Plisson tombaient encore dans l'escarcelle parisienne en début de seconde période.

A ce stade de la rencontre, Paris menait 15 à 6 et pensait sans doute pouvoir préserver son invincibilité à domicile. Mais c'était sans compter sur Yoann Huget qui, en deux minutes, allait complètement inverser la tendance. 

Le trois-quart aile toulousain trouvait en effet à deux reprises une faille dans la défense parisienne pour inscrire deux essais (72e et 74e). Et Sébastien Bézy transformait avec succès une des deux réalisations. Menant 18 à 15, Toulouse choisissait  logiquement de faire tourner le ballon jusqu'au coup de sifflet final. 

Si Huget et consorts étaient à la peine cette saison à l'extérieur, cette victoire leur a, à coups sûrs, redonné une bonne dose de confiance et les hissent à la 4ème place du classement, à 4 points de Montpellier et 8 points de La Rochelle, actuel leader du championnat. 

Pour Paris, cette défaite sonne comme un avertissement. La fin de la saison s'annonce compliquée. "C'est décevant mais je reste avec ce petit réconfort d'avoir senti 23 mecs, pour ceux qui ont eu la chance de jouer, qui ont mis un énorme engagement et qui ont mené un match pendant presque 80 minutes, a confié Gonzalo Quesada à l'issue de la rencontre. Malheureusement ça n'a pas suffi."

Isabelle Trancoën