Top 14 : le Stade Français soulagé en gagnant contre le RC Toulon (17-11)

Top 14 : le Stade Français soulagé en gagnant contre le RC Toulon (17-11)

Publié le , modifié le

Le Stade Français s’impose contre le RC Toulon, après un âpre combat (17-11), lors de la 22e journée du Top 14. Une victoire qui va faire du bien aux Parisiens au vu du maintien. De leur côté, les hommes de Mike Ford perdent des points qui pourraient s’avérer importants dans la lutte pour la sixième place. Une rencontre marquée par une lutte intense et de nombreuses fautes, qui a vu le record de cartons jaunes cette saison égalé (6).

Le Stade n'est pas mort. Dans une enceinte bien remplie, une semaine après l’affaire de la fusion avec le Racing 92, les joueurs du Stade Français ont montré qu'ils ont du coeur et qu'ils n'ont pas abdiqué. La question se posait sur la manière dont les joueurs parisiens allaient réagir pour leur retour à la compétition, à Jean Bouin, contre le RC Toulon. Surtout que le club de la capitale doit se battre pour le maintien dans l’élite. Une condition absolue pour espérer retrouver un repreneur.

On ne retiendra que le résultat

Dès les premières minutes, les joueurs de Gonzalo Quesada montrent leur volonté de se projeter vers l’avant et de mettre la pression sur les Toulonnais. Sur un hors-jeu de ces derniers, Jules Plisson marque les premiers points de la rencontre. Cette indiscipline toulonnaise est à l’image de la première période. Peu passionnante avec des mêlées qui ont du mal à se construire. Résultat, les Parisiens profitent des nombreuses fautes de leurs adversaires pour mener 12-3 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, les coéquipiers de Sergio Parisse repartent déterminés. À la 48e minute, Waisea Nayacalevu conclut une belle avancée parisienne. Le Fidjien réussit surtout un gros raffut sur les défenseurs toulonnais, en terminant par un cadrage-débordement (17-3). Dix minutes plus tard, les visiteurs répondent en mêlée. C’est Mathieu Bastareaud qui amène le ballon dans l’en-but (17-8). Mais les Parisiens soutenus par leur public tiennent la victoire, à l'issue d'un match dont on ne retiendra que le résultat au vu du contexte et pas la qualité. 

L'image qu'on retiendra de cette rencontre est la communion entre plusieurs membres d'une famille : Un public, des joueurs et un staff qui ne forme qu'un pour tenter de continuer à faire vivre un club historique.

Un Toulon inquiétant avant son quart contre Clermont

François Trinh-Duc a connu du déchet au pied, à l'image de ce RCT, brouillon et privé de plusieurs cadres entrés seulement en jeu (Guirado et Nonu) ou laissés au repos (Halfpenny), qui a gâché sa dernière munition en ne trouvant pas la pénaltouche. Une contre performance qui est inquiétante à une semaine de son quart de finale de Coupe d'Europe contre Clermont. Sans compter qu'ils viennent de perdre des points qui peuvent être précieux pour la sixième place, synonyme de qualification pour les barrages et pour la Coupe d'Europe.

Guillaume Gorgeu @g_gorgeu