Le Parisien Djibril Camara au duel avec le Clermontois Abendannon
Le Parisien Djibril Camara au duel avec le Clermontois Abendannon | MAXPPP - LeMousticProduction - DENIS TRASFI

Top 14 - Le Stade Français enfonce Clermont et se donne de l'air, Brive chute à domicile

Publié le , modifié le

Une semaine après son élimination en Champions Cup par le Racing 92, Clermont a poursuivi son agonie en allant s'incliner lourdement (50-13) au Stade Français, lors de la 23e journée du Top 14. Les Parisiens se sont donnés un bon bol d'air frais en bas de classement, d'autant plus que Brive, avant-dernier, est tombé à domicile contre le LOU (27-25). Pour les Clermontois, champions de France en titre, il s'agit de la 13e défaite de la saison. Les voilà désormais 10e, dépassés par l'UBB, victorieux de Pau (19-18).

La défaite pouvait les rapprocher de la relégation. La victoire, dans les grandes largeurs (50-13), donne au Stade Français l'espoir. Et surtout un gros bol d'air frais. Avec le bonus offensif, les parisiens prennent six longueurs d'avance sur Brive, alors qu'ils n'en avaient que deux avant ce match. Plus encore que la victoire, c'est la défaite de Brive à domicile, la 6e à Amédée-Domenech, face au LOU (19-18) qui permet au Stade Français de réaliser la très bonne affaire.

Mission accomplie, donc, mais dans la douleur pendant une petite heure, après un début de match pourtant parfait (essai de Waisea, 4e, 7-0). Mais le Stade Français a ensuite laissé la mainmise de la rencontre à l'ASM et s'est rendu coupable de grossières erreurs défensives. A l'image des centres Jonathan Danty et Waisea, transpercés par Damian Penaud (40), pour un moindre mal: seulement trois points pour Clermont, revenu à égalité à la mi-temps (13-13).  Comme en tout début seconde période, où ils se sont entêtés à relancer de leur en-but après un ballon mal contrôlé par Nick Adendanon. Sanction au final: un essai de Rémi Bonfils, libérateur (43e, 20-10). L'ASM ne reviendra pas, lâchant même complètement le match dans les vingt dernières minutes, avec deux essais en plus à la clé.

Pau trébuche

Pourtant, Brive pensait bien vivre une bien meilleure soirée lors de la venue des Lyonnais. A l'heure de jeu, les hommes de Casadeï menaient (22-13). Trois essais inscrits, un drop passé par Ugalde, tout allait bien. Mais dans le dernier quart-d'heure, tout s'est inversé. Essai de Gill, essai de Couilloud, Beauxis à la transformation et voilà Lyon qui finit juste devant (27-25). 

A Chaban-Delmas, Bordeaux-Bègles s'est fait un joli cadeau en s'offrant Pau (19-18). Encore derrière à six minutes du terme de la rencontre, les Bordelais ont pu compter sur un Baptiste Serin de gala. Le demi de mêlée international a inscrit tous les points de son équipe. Avec, cerise sur le gâteau, la pénalité de la gagne de près de 50m, à la 74e minute. Engagé dans la lutte pour le Top 6, Pau peut se mordre les doigts de ne ramener qu'un points de bonus défensif.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze