Antoine Burban (Stade Français)
Antoine Burban (Stade Français) | PHILIPPE MERLE / AFP

Top 14: le Stade Français 1er

Publié le , modifié le

Le Stade Français s'est imposé (16-15) à Oyonnax lors du dernier match de la 7e journée du championnat. Paris est le premier à faire chuter le club de l'Ain cette saison, "Oyo" ayant déjà battu Biarritz, Clermont et Castres depuis août. Les Parisiens rejoignent le Rc Toulon en tête du classement, avec un petit point d'avance sur le duo Toulouse-Montpellier.

Efficaces, profitant de leur pressing offensif initial, les Oyonnaxiens  parvenaient jusqu'à la 30ème à bousculer les Franciliens. Mais ils peinaient à concrétiser leurs nombreux temps forts, seulement  récompensés par trois pénalités de l'ouvreur Benjamin Urdapilleta (5e, 10e,  40e). Profitant d'un rideau défensif particulièrement efficace et d'une mêlée de  plus en plus conquérante, les Parisiens laissaient passer la tempête et  s'adjugeaient trois pénalités, dont deux à plus de cinquante mètres, dont se  délectait le demi de mêlée Julien Dupuy (3e, 20e ,33e). 

Bonneval délivre les siens

D'abord dominé dans la domination territoriale, Paris reprenait  progressivement confiance jusqu'à faire jeu égal en fin de première période,  où, à égalité dans l'engagement et la possession de balle, les deux formations  s'en remettaient à leur jeu au pied. (Mi-temps : 9-9). Plus fermée, plus équilibrée aussi, la seconde période, entachée de  quelques déchets en conquête côté parisien, tournait finalement à l'avantage  des Parisiens, quand à la 67ème, Hemani Paea quittait les siens pour dix  minutes. 

Auteur d'un acte d'anti jeu, l'Oyonnaxien laissait les siens à la merci de  Parisiens qui multipliaient dès lors les pénal'touches. Et lorsqu'à la 71ème Plisson libérait au large, il trouvait Doumayrou puis  Bonneval en situation de surnombre. Transformé par Dupuy, l'essai de Bonneval  propulsait les visiteurs à 16-12 à moins 6 minutes de la sirène. Vigilants, les Franciliens conservaient leur avantage et signaient une  troisième victoire de rang.