Top 14 : Le Racing 92 s'impose à Lyon et reprend son siège de dauphin

Top 14 : Le Racing 92 s'impose à Lyon et reprend son siège de dauphin

Publié le , modifié le

En match de fermeture de la 22e journée du Top 14, le Racing 92 est allé chercher une victoire d’importance sur la pelouse de Lyon (24-22), à l’issue d’un match très serré, où les buteurs ont eu un rôle prépondérant. Les quatre points de la gagne permettent au club francilien de retrouver son siège de dauphin devant Toulouse (3e) et Toulon (4e).

Le match s’annonçait serré entre la meilleure défense à domicile (Lyon) et la plus performante du Top 14  (le Racing 92). Ce duel s’est traduit dans la première période. Elle a vu une bataille de buteurs et de jeu au pied. Dans ce match, Patrick Lambie a ouvert le score lors de sa deuxième tentative pour le Racing 92, aux 50 mètres (11e, 0-3).  Quatre minutes plus tard, Lionel Beauxis lui a répondu (15e, 3-3). Maxime Machenaud a pris ensuite en main les pénalités côte Ciel et bleu. Mais c’est bien le demi-d’ouverture lyonnais, avec un 100% de réussite, qui a donné l’avantage à son équipe (12-6), à la mi-temps.

Des Racingmen plus efficaces

Au retour des vestiaires, les visiteurs ont laissé passer une grosse séquence lyonnaise avant de prendre la rencontre en main. Machenaud a réduit le score sur une pénalité (43e, 12-9). Baptiste Chouzenoux a concrétisé un beau mouvement initié par Teddy Thomas, en résistant au plaquage adverse et en inscrivant le premier essai du match (48e,14-12). Un essai permettant aux Franciliens de reprendre l'avantage. Lionel Beauxis a donné un espoir aux Lyonnais de pouvoir revenir avec une nouvelle pénalité transformée (66e, 15-17). C'était sans compter la réaction immédiate des Racingmen. Ils ont vite évolué dans le camp des Lyonnais pour inscrire un deuxième essai grâce à Lambie et transformé par Machenaud (67e, 24-15).

Les Lyonnais ont ensuite tout donné, sans calcul, pour essayer de chiper la victoire. . Beauxis, l'homme du LOU, a permis aux siens de revenir à deux points d'écart. Sur une mêlée, Jonathan Pelissié a rapidement joué pour donner le ballon à son ouvreur qui a aplati sous les poteaux (78e, 22-24). Des efforts malheureusement pas suffisants pour renverser la tendance, malgré trois exclusions temporaires en fin de rencontre, contre Talès (74e) et Tameifuna (77e). Au classement, le Racing récupère sa place de second (66 points) et Lyon reste septième avec un point de bonus défensif important. Le LOU est à quatre points de la sixième place et d'une qualification pour les barrages. 

Réactions

Laurent Labit (entraîneur du Racing 92) : "Nous connaissions le résultat de nos adversaires avant le match. Nous sommes venus avec un esprit de revanche car Lyon était la seule équipe à s'être imposée chez nous. Nous voulions, avec les joueurs, récupérer les points perdus lors du match aller. Nous avons empêché les Lyonnais de développer leur rugby habituel."

Pierre Mignoni (entraîneur de Lyon): "Le Racing a été très efficace en première période, à la limite de la faute. A mon sens l'assistant plaqueur est à la faute systématiquement. Tactiquement, on se trompe au retour des vestiaires. On prend un essai sur une touche pas droite. J'ai montré la vidéo à l'arbitre assistant: il me dit que la touche est droite. Je ne vais pas parler, je vais me faire sanctionner. Cet essai nous fait mal"
 

Guillaume Gorgeu @g_gorgeu