Top 14 : La Rochelle, vainqueur à Pau (23-13), est le premier qualifié pour la phase finale

Top 14 : La Rochelle, vainqueur à Pau (23-13), est le premier qualifié pour la phase finale

Publié le , modifié le

À l'issue de la 22e journée, La Rochelle s'est assuré la qualification pour la phase finale du Top 14. Pour cela, les coéquipiers de Brock James se sont imposés à Pau (23-13). Le Stade Rochelais continue ainsi sa série de victoires consécutives, qui est désormais de neuf. Dans les autres matches de la soirée, Grenoble a remporté dans les dernières minutes son match contre Castres (21-20), Lyon a signé une victoire importante contre Bayonne (52-7).

On n'arrête plus le train de La Rochelle. Il est devenu le premier club qualifié pour la phase finale du Top 14 grâce à sa victoire sur le terrain de Pau (23-13), samedi à l'occasion de la 22e journée. Avec une neuvième victoire de suite en championnat, les Rochelais accroissent  leur avance en tête, ne peuvent plus glisser au-delà de la sixième place et sont donc assurés de disputer au moins les barrages. Il s'agit d'une première pour le club de la Charente-Maritime. Ils peuvent désormais se tourner vers le prochain objectif, assurer une des deux premières places, synonyme de qualification directe pour les demi-finales.

Un festival du LOU

Lyon a réalisé un match offensif ponctué de sept essais et a fait un pas important en vue de son maintien en Top 14 après avoir battu sans difficulté (52-7) une faible équipe de Bayonne, lanterne rouge, samedi sur son terrain de Gerland lors de la 22e journée de Top 14. Grâce à ce succès bonifié, les Lyonnais se hissent au 9e rang du classement en attendant les matches de Bordeaux, en soirée contre Toulouse, et Brive, dimanche contre Montpellier. Ils ont désormais treize points d'avance sur Grenoble (13e) à quatre journées de la fin du championnat. De son côté, Bayonne, avec 14 points de retard sur le Stade français, opposé à Toulon dimanche soir, paraît en grande difficulté pour éviter la relégation en Pro D2.

Enfin, Grenoble a remporté son match dans les dernières minutes contre Castres (21-20). Une victoire qui permet au club isérois d'être toujours vivant dans la course au maintien.

Les réactions :

Pierre Aguillon (centre de La Rochelle): 

"On continue notre chemin sans faire les comptes. On ne se prend pas la tête, c'est ce qui fait notre force. Mais c'est quand même un match étriqué, avec de la maladresse, qu'on n'a pas maîtrisé comme on le voulait. Il faut qu'on grandisse encore pour rivaliser avec les plus grands. C'est la première saison qu'on vit une chose pareille et jusque-là on n'a rien gagné, c'est une bonne dynamique mais on ne doit pas s'arrêter là, ce serait le meilleur moyen de se casser la gueule".

Simon Mannix (manager de Pau):

"On est vraiment déçus. Même en étant beaucoup pénalisés, à la pause on existe. Mais globalement notre jeu n'était pas à la hauteur pour espérer battre une équipe comme La Rochelle. Pour y arriver, il ne faut pas juste rivaliser. La gestion de la fin de saison sera compliquée avec toutes ces blessures. On a quatre matches vraiment durs devant nous, on sera présents chaque fois. Mais avant de parler de top 6, on va plutôt parler progression, et ça fait un petit moment qu'on ne l'a pas fait".

Lucas Dupont (capitaine de Grenoble): 

"On a une nouvelle fois mis beaucoup de coeur et d'engagement. On a aussi eu la chance d'avoir un grand David Mélé ce soir, qui nous a mis trois drops ! C'est une performance de très haut niveau. Sans lui, on n'aurait pas pu gagner cette rencontre. Depuis la semaine dernière, on travaille les fondamentaux. On a pris un gros coup sur la tête au moment de l'essai de pénalité. C'était un fait de match difficile à encaisser. Mais l'équipe a su trouver les ressources et David (Mélé) la lucidité pour passer le drop de la victoire. On veut prendre du plaisir et se retrouver sur ce pour quoi on joue au rugby. Si on arrive à accrocher le maintien par la même occasion, ce sera super".

Christophe Urios (manager de Castres):

"Le rugby appartient aux hommes et dans cette période trouble, il faut féliciter les Grenoblois. On a manqué de maîtrise parfois, sur la discipline certainement, donc on va continuer à travailler. On n'a pas su s'adapter. Grenoble a pris le match par le bon bout et nous a mis sous pression, avec un jeu à zéro passe efficace, même s'ils n'ont pas été dangereux. On contrôle mal le match, avec un jeu au pied peu adapté. On a été nerveux et c'est un peu la marque de fabrique de l'équipe à l'extérieur. Il y a des matches qui nous étaient favorables et qu'on a pas su maîtriser".

Guillaume Gorgeu @g_gorgeu