Top 14: La Rochelle arrache la victoire pour croire toujours en la qualification

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Kini Murimurivalu marquant un essai pour La Rochelle contre Toulon
Kini Murimurivalu marquant un essai pour La Rochelle contre Toulon. | Franck MOREAU / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dans un match où ils ont souvent été malmenés par le RCT, La Rochelle a fini par remporter une victoire précieuse (30-21), pour le compte de la 24e journée du Top 14. Les Maritimes s'emparent provisoirement de la 3e place du championnat, avec 5 points d'avance sur le 7e, Montpellier, à deux journées de la fin de la saison régulière.

C'est le symbole d'une saison ratée. La pénalité d'Anthony Belleau, dans le temps additionnel de la 1re période, heurte le poteau de La Rochelle. Si ce coup de pied était passé, le RCT aurait mené (10-3) pour revenir aux vestiaires. Est-ce que cela aurait tout changé ? Ce n'est pas sûr. Mais lorsque cela ne veut pas...

Car pour le retour de Patrice Collazo à Marcel-Deflandre, les Rochelais ont joué une toute autre partition en deuxième période. Après avoir encaissé en force un essai par Lakafia à la 17e minute, ils ont mis plus de vitesse, plus de justesse. Avec un brin de réussite sur ce coup de pied à suivre que Murimurivalu récupérait grâce à un bon rebond pour aller planter le premier essai de son équipe (45e, 10-7). Les Maritimes avaient pris la bonne vague, et ils surfaient dessus, avec un deuxième essai inscrit après un ballon récupéré sur une mêlée adverse et aplati par Kerr-Barlow (53e, 17-7). 

Le suspense jusqu'au bout

Après quelques changements, Toulon réagissait sur un bon mouvement des lignes arrières conclues par un Charles Ollivon qui fait décidément beaucoup de bien au collectif toulonnais depuis son retour (59e, 17-14). La Rochelle reprenait de l'air avec une pénalité de West (65e, 20-14). Juste avant que Messam écope d'un carton jaune (69e), obligeant le RCT à jouer à 14. Avec 3 points de plus pour West (23-14). 

Mais les Toulonnais tentaient un nouveau come-back avec un essai de Facundo Isa, transformé par Carbonel pour les remettre à portée d'une victoire (23-21, 72e). Ils ont néanmoins craqué à la 80e minute, sur un essai de Roduil, suite à une belle passe au pied (80e, 30-21).

Une victoire en forme de 3e place provisoire, et d'espoir bien affirmé de qualification. Mais la lutte sera intense jusqu'au bout. "La fébrilité est venue de l'équipe adverse, ils ont attaqué très fort, on a fait beaucoup de fautes. Il y avait en face quelqu'un qui nous connaissait très bien", soulignait Romain Sazy, le capitaine rochelais.