Heyneke Meyer nouveau directeur sportif stade français

Top 14 : la métamorphose du Stade Français

Publié le , modifié le

Après une année de transition et un maintien atteint in-extremis, le Stade Français affiche une tout autre image pour la nouvelle saison de Top 14 qui débute samedi. Heyneke Meyer, le manager du club parisien arrivé en avril dernier a vu des renforts de poids déposer leurs bagages dans la capitale. L'objectif est donc clair pour le Stade : Redevenir un cador du championnat.

Le Top 14 ne reprend que samedi, mais le Stade Français est déjà premier au classement des budgets du championnat. Il est devenu le plus riche avec un total de 34 millions d’euros, soit une augmentation de 3,84 millions par rapport à la saison passée. Cette évolution coïncide avec la transformation du club à tous les étages, un an après la reprise du club par le Suisse Hans-Peter Wild. Nouveau blason, nouveaux maillots… mais surtout de nouveaux joueurs internationaux arrivés pour la nouvelle saison. 

Maestri et Fickou changent de Stade

Heyneke Meyer, le manager du Stade Français, a notamment vu arriver deux nouveaux internationaux du XV de France. Tous deux sont en provenance de Toulouse. Gaël Fickou, trois-quarts centre, a mis fin à six années Rouge et Noir pour commencer une nouvelle aventure bien méditée. Il s’est laissé convaincre par le projet porté par l’ancien sélectionneur de l’Afrique du Sud. À 24 ans, il compte déjà 38 sélections avec le XV de France, 6 saisons dans le Top 14. 

Il n’est pas arrivé seul dans la capitale. Yoann Maestri, pressenti à La Rochelle durant la saison dernière, a finalement changé ses plans en apprenant le départ de Patrice Collazo. Et Paris a su en profiter pour prendre le deuxième-ligne. À 30 ans, il arrive pour un nouveau challenge et avec beaucoup d’expérience à transmettre. Il totalise 62 sélections avec le maillot du XV de France. Avec Toulouse, il a remporté trois titres. Champion d’Europe en 2010, puis deux fois Champion de France (2011 et 2012).

Hans-Peter Wild, Président du stade Français : "On a besoin de top players ! "

Autre renfort de poids et non des moindres : l'ouvreur argentin Nicolas SanchezAprès l'UBB (2011-2013) et Toulon (2014-2015), le meilleur réalisateur de la Coupe du monde 2015 a décidé de poser ses valises au Stade Français. "On a besoin de top players. Et on en aura", avait annoncé le président Hans-Peter Wild dans les colonnes de l'Equipe en mars dernier. Avec Sanchez chez les Stadistes, le mécène suisse a donc tenu parole. 

Guillaume Gorgeu et Alexis Ibohn