Thibaut Regard, ailier du Lou
Thibaut Regard, ailier du Lou | PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Top 14 : Face à Toulon, Lyon passe "une étape importante" dans son histoire

Publié le , modifié le

Ce vendredi (21 heures), Lyon se déplace à Toulon pour le premier match de barrage de Top 14 de son histoire. Une qualification dans la continuité dans la continuité de la mutation du club rhodanien. Mais pour ce rendez-vous, le Lou devra faire sans quelques cadres…

1er avril 2016 : le Lyon olympique universitaire est sacré champion de France de Pro D2. Pour la troisième fois de son histoire, le Lou monte en Top 14. Cette fois, avec la ferme intention d’y rester, après être redescendu immédiatement les deux fois précédentes. Avec Pierre Mignoni à la baguette, qui terminait là sa première saison comme manager général d’une équipe, les Lyonnais réussissent leur pari. Deux ans plus tard, les voilà en phase finale de première division.

Couilloud - Beauxis, c'est 30% des points du Lou

Une ascension fulgurante pour les Rouge et Noir, qui ont décroché leur ticket en barrage lors de l’ultime match de la saison régulière. Un quinzième succès devant Montpellier (32-24) qui vient valider une saison durant laquelle les coéquipiers de Lionel Beauxis auront passé 24 des 26 journées dans le Top 7. « J’avais l’image d’un club qui a du potentiel mais qui ne parvenait pas à s’installer sur le haut niveau », a reconnu Pierre Mignoni. S’il est trop tôt pour parler d’installation des Rhodaniens dans le haut du tableau, la qualification en barrage fait franchir un cap au club.

Mais pour cette « étape importante pour le club » selon le boss du sportif, toutes les forces ne seront pas à disposition. Pire, le staff devra faire sans sa charnière titulaire, et auteure de 30% des points cette saison, pour ce premier match de phase finale de l’Histoire du Lou. Baptiste Couilloud (10 essais), demi de mêlée habituel, souffre d’une entorse à la cheville et est forfait, tout comme le demi d’ouverture Lionel Beauxis, blessé au dos.

10 anciens toulonnais dans l'effectif

La précision au pied de l’international français (174 pts cette saison) devrait être compensée par Mike Harris, tandis que le numéro 9 sera suppléé par Jonathan Pélissié. La suspension de Delon Armitage est aussi un coup dur pour les Rouge et Noir. L’arrière est écarté des terrains pendant trois semaines après s’être jeté, pied en avant, sur le Montpellierain Nemani Nadolo.

Malgré ce, Mignoni entend bien « faire déjouer » Toulon, défait qu’une fois cette saison sur sa pelouse (contre le Racing 29-40, 10e journée). Conscient qu’il « faut faire un exploit », le technicien s’appuiera sur sa cohorte d’anciens toulonnais présents dans son effectif. 10 joueurs ont en effet porté le maillot du RCT avant de débarquer sur les bords du Rhône : Alexandre Menini, Mickaël Ivaldi, Virgile Bruni, Liam Gill, Jonathan Pélissié, Frédéric Michalak, Rudi Wulf, Théo Belan, Alexis Palisson et Delon Armitage.

Liam Gill, titulaire avec le Lou du déplacement dans le Var (39-11, 10e journée), se dit « excité de rejouer à Mayol. » Il faut dire que l’enjeu est tout autre qu’en décembre dernier. Mais la tâche qui attend Lyon est immense : seules 4 équipes ont réussi à gagner un barrage à l’extérieur, en 16 rencontres…

Avec AFP

Maxime Gil @gil_maxime_34