Les toulousains lors du match contre le Racing 92
Les toulousains lors du match contre le Racing 92. | PASCAL PAVANI / AFP

Top 14 : deux dernières journées haletantes

Publié le , modifié le

Du suspense à tous les niveaux. À deux journées de la fin du top 14, douze équipes sont encore concernées mathématiquement par un enjeu. Les huit premiers du classement se disputent les différents tickets pour les phases finales (demi-finales et barrage) et les quatre dernières formations se battent pour éviter la relégation directe ou le match de barrage contre le club de Pro D2. Point sur les différentes situations.

Il y a du monde pour la place de dauphin

Si Montpellier est quasiment assuré de finir dans les deux premiers du classement, ils sont encore nombreux à pouvoir espérer accrocher le deuxième ticket pour les demi-finales. Le RCT est le premier d’entre eux à jouer, ce samedi (14h45), contre Castres, dans un stade Mayol qui s’annonce comble. En cas de victoire, les coéquipiers de Mathieu Bastareaud passeraient deuxième et pourraient alors mettre la pression sur le Stade Toulousain et le Racing 92. Mais les hommes de Christophe Urios voudront aussi revenir aux basques des 2e et 3e du Top 14. Les Toulousains recevront La Rochelle encore en lice pour les barrages (dimanche, 16h50) alors que les Franciliens se déplaceront à Bordeaux (dimanche, 12h30). Enfin, les Lyonnais, devront ramener une victoire d’Oyonnax, pour être encore prétendant à ce sésame lors de la dernière journée.  

Plus éloignés, Pau et La Rochelle vont tenter d'intégrer le top 6. Pour cela, les deux clubs doivent réaliser l'exploit. Pour la Section Paloise, celui de gagner sur le terrain de Montpellier qui a pour le moment remporté toutes ses rencontres à domicile. De son côté, La Rochelle devra se sublimer à Toulouse tout en espérant un faux pas de ses concurrents.

Trois équipes pour le maintien

Avec huit points d’avance sur Oyonnax (13e), Agen est à 80 minutes d’assurer sa place dans le Top 14. Le club rhône-alpin a la possibilité de sortir la tête de l’eau et laisser la place de barrage pour le maintien au Stade Français, si les Parisiens sombrent à domicile contre la lanterne rouge du championnat, Brive. Ne pas trembler, sera le maître-mot pour le Stade Français, privé de son capitaine Sergio Parisse et de son centre Jonathan Danty. Une victoire pourrait leur assurer le maintien, une défaite pourrait les entraîner dans un dernier match couperet à La Rochelle.

 

Guillaume Gorgeu @g_gorgeu