Top 14: Clermont s'offre Toulon

Top 14: Clermont s'offre Toulon

Publié le , modifié le

L'ASMCA a préservé son invincibilité à domicile qui dure depuis quatre ans et demi en venant à bout du Rugby Club Toulonnais (22-16) lors du choc de la 22e journée du championnat. Jonny Wilkinson a raté la pénalité de l'égalisation à six minutes du terme, et les Auvergnats ont bien géré la fin de match pour s'imposer. Ils reprennent la tête du classement avec trois longueurs d'avance sur leur victime du jour.

Devant près de 18 000 personnes, Morgan Parra ouvrait le score dès la 3e minute sur une pénalité de 47 m face aux poteaux, après une faute du talonneur sud-africain Burden, pénalisé pour avoir joué le ballon après un en-avant de Tillous-Borde. Les Jaunards doublaient la mise sur un nouveau coup de pied de leur demi-de-mêlée international après une faute de Wulf au sol (10e).

Clermont prend les devants

Après un essai logiquement refusé aux Varois pour un léger en-avant de passe entre Burden et Ali Williams, c’est Clermont qui prenait le large quelques instants plus tard : Vosloo récupérait un ballon précieux dans un ruck, et le ballon sortait vite sur le côté gauche jusqu’à Rougerie qui fixait son vis-à-vis pour servir Napolioni Nalaga lancé plein pot vers l’en-but adverse pour un essai imparable, transformé par Parra (13-0, 19e).

Le Ercété réagissait sur un maul qui obligeait Fritz Lee à commettre une faute. Frédéric Michalak ouvrait le compteur toulonnais (13-3, 23e). Dix minutes plus tard, l’ouvreur international réduisait de nouveau l’écart après une belle et intense action rouge et noire qui échouait à quelques centimètres seulement de la ligne d’en-but, Palisson étant bloqué in extremis (13-6). Toulon terminait clairement plus fort cette première période, Cudmore écopant même d’un carton jaune juste avant la pause atteinte sur cet avantage de sept points en faveurs des Auvergnats, Delon Armitage ayant commis un en-avant fatal alors que le RCT semblait pouvoir égaliser (40e).

Toulon fait douter Michelin

Le début de seconde période était serré, Michalak répondant quatre minutes plus tard au coup de pied de Parra (57e). Puis Toulon trouvait la faille à l’heure de jeu, le pilier Chiocci marquant en force (16-16 après la transformation de Michalak). Invaincu depuis quatre ans et demi à Michelin, Clermont vacillait. Fritz Lee cravatait Belen : l’arbitre sortait un carton jaune mérité.

Mais les hommes de Vern Cotter n’abdiquaient pas, au contraire. A 14 contre 15, ils remontaient le terrain pour s’offrir une pénalité face aux poteaux que convertissait Morgan Parra (19-16, 70e). Le suspense était total à l’entame du money time. A six minutes du terme, les joueurs de Bernard Laporte obtenaient une pénalité que manquait Jonny Wilkinson des 45 m en coin. Clermont gérait parfaitement les dernières minutes en campant dans le camp adverse pour finalement récolter une ultime pénalité, réussie (22-16).

Réactions

Aurélien Rougerie, capitaine de Clermont  (au micro de Canal Plus Sport): "C'est un miracle d'avoir gagné tellement on a  fait de fautes. On a encore beaucoup de choses à travailler, la fin de saison  arrive à grands pas. C'est un avertissement sans frais. On voulait assurer la  victoire, c'est chose faite même si on laisse le point de bonus défensif à  cette belle équipe de Toulon. On a fait beaucoup trop de fautes et sur des  matches à enjeu comme celui-ci, on ne peut pas prétendre gagner en faisant  autant de fautes. On va faire une mise au point dès lundi."
   
Frédéric Michalak, ouvreur de Toulon (au micro de Canal Plus Sport): "On  pouvait espérer mieux au vu de la partition qu'on a eue aujourd'hui (vendredi).  Mais ça reste une grande équipe en face, ils ont été très réalistes. On a  encore du boulot, on a vu notamment qu'on n'a pas pris des lancers (en touche)  importants et ça aurait peut-être pu faire la différence."

Grégory Jouin @GregoryJouin