Top 14: Clermont se fait surprendre par Brive

Top 14: Clermont se fait surprendre par Brive

Publié le , modifié le

Demi-finaliste de la Coupe d'Europe, Clermont a été surpris à domicile par Brive (21-26), lors de la 23e journée du TOP 14. Le club auvergnat qui aura attendu les dernières minutes de la rencontre pour se montrer dangereux, rate ainsi l'occasion de reprendre la place de dauphin à La Rochelle. Auteurs de quatre essais (contre 2 côté clermontois), les Brivistes signent une belle performance, eux qui n'avaient plus gagné en terres auvergnates depuis 14 ans !

Ce résultat est une mauvaise nouvelle pour l'ASM qui se retrouve sous la pression de Montpellier. Deuxième avec 65 pts, Clermont ne possède en effet plus que quatre points d'avance sur Montpellier (3e), vainqueur plus tôt de Grenoble (54-14) et qui possède un match en moins au compteur - celui reporté contre le Racing et dont le sort reste en suspens. Brive, grâce à cette deuxième victoire de la saison à l'extérieur (après celle acquise début septembre à Toulon) intègre pour sa part provisoirement les six premières places qualificatives - à la différence particulière devant Pau, en déplacement dimanche sur le terrain du Racing - à trois journées du terme, malgré la perte du bonus offensif en fin de match après un essai de Morgan Parra (78).

S'ils se sont fait peur en fin de match, les Corréziens ont donc tout de même pris une éclatante revanche par rapport au derby aller (16-40), grâce à de tonitruants débuts de périodes. Lors de la première période, ils ont ainsi inscrit dès la 2e minute un essai par Petrus Hauman (5-0), et à l'entame de la seconde, deux essais coup sur coup par Matthieu Ugalde (43) et Benjamin Lapeyre (46), alors qu'ils étaient réduits à quatorze, pour repasser devant (26-14)! Clermont, battu pour la deuxième fois sur ses trois derniers matches à domicile de championnat (Montpellier était venu s'imposer le 12 mars), aura au final manqué d'un peu de souffle, et pourra aussi regretter les munitions gâchées près de la ligne briviste en seconde période, ainsi que les trois pénalités manquées par Patricio Fernandez en première.

francetv sport @francetvsport