Foire d'empoigne entre Clermontois et Racingmens
Foire d'empoigne entre Clermontois et Racingmens | AFP - FRANCK FIFE

Top 14: Clermont - Racing 92, finale avant l'heure

Publié le , modifié le

Clermont, 2e du Top 14, reçoit le Racing 92, 6e, en conclusion de la 21e journée du championnat. Une affiche majeure pour deux équipes qui ambitionnent de soulever le Brennus à la fin de la saison, mais qui ont connu un week-end européen bien différent avant ce choc.

Deux trajectoires comparables avant l'Europe

Depuis leur défaite en déplacement respectivement à Lyon et Castres le 24 février pour le compte de la 17e journée du Top 14, Clermont et le Racing 92 naviguaient de concert. La semaine suivante, des succès à domicile avec plus de 50 points inscrits pour les deux formations, avant un deuxième succès à domicile pour les Jaunards et à l'extérieur pour les Ciel et Blanc, avant d'inverser les rôles le week-end du 23-24 mars. Les Racingmens avaient même légèrement refait leur retard en prenant 3 bonus offensifs contre un seul aux Clermontois durant cette période. Mais ça, c'était avant le dimanche 31 mars, et leur quart de finale européen respectif.

La désillusion du Racing en Champions Cup

Recevoir le quart de finale avec l'assurance de faire de même en demi-finale en cas de qualification, et affronter un adversaire réduit à 14 après 22 minutes de jeu. Voici tous les atouts que le Racing 92 avait dans sa manche dimanche dernier face à Toulouse en quarts de finale de Champions Cup. Le chemin semblait ouvert pour les demies, avec l'espoir de retourner une troisième fois en finale de cette épreuve sur les quatre dernières années. Mais les Toulousains ont renversé tout cela, et éliminé les Ciel et Blanc. "La chute est très difficile", a reconnu Laurent Labit, co-entraîneur de l'équipe. Il faut désormais se relever, face à des Clermontois qui étaient venus dans leur antre pour les laminer (40-17) en septembre dernier, et qui sont invaincus à domicile cette saison.  "On va être attendus", prévient Laurent Travers, l'autre entraîneur, qui anticipe "un deuxième match de suite avec énormément d'intensité."

La démonstration et la frayeur de Clermont en Challenge Cup

Gagner un quart de finale en inscrivant plus de 60 points, avec 8 essais à la clé, cela en impose. Sauf que Clermont a réussi à se faire une grosse peur contre Northampton le week-end passé, en laissant les Saints revenir à 6 longueurs à l'entame du dernier quart-d'heure (37-31). Un trou d'air qui laisse le collectif sous tension. "On devra se poser les bonnes questions pour ne pas reproduire un tel trou dans nos futures rencontres, car ça ne se terminera pas toujours aussi bien", a prévenu Morgan Parra, le demi de mêlée. Et voici le Racing 92, qui rêve de se relancer en infligeant son premier revers à domicile à cette équipe. "Je ne vois pas pourquoi ils seraient si abattus, ils viennent de perdre un match de très haut niveau, d’un point, face à une équipe de Toulouse dont on sait l’état de forme actuel", souligne Franck Azéma, le manageur clermontois. "Ils vont avoir une belle occasion de se remobiliser sur le championnat dans un match à l’extérieur sans grosse pression, il va falloir que nous soyons très vigilants et appliqués", enchaîne Camille Lopez, le demi d'ouverture international. 

Bref, entre deux poids lourds du championnat, la méfiance est de mise.