Top 14 Clermont Stade-Français
Le joueur de Clermont Morgan Parra | AFP - Thierry Zoccolan

Top 14 : Clermont prend seul les commandes

Publié le , modifié le

Trois sur trois: vainqueur avec le bonus offensif samedi soir du Stade Français à domicile (42-20) dans le choc de la 3e journée, Clermont a poursuivi son sans-faute pour prendre seul les commandes du Top 14. Les Auvergnats (14 pts), qui ont empoché le point de bonus offensif, comptent désormais quatre longueurs d'avance sur ses dauphins le Racing 92 et Toulouse.

Décidés à frapper fort après avoir manqué la saison passée la phase finale pour la première fois depuis 2006, les Jaunards ont confirmé leur nette victoire sur le terrain du Racing 92 le week-end passé (40-17) en distançant les Stadistes, qui avaient aussi remporté leurs deux premières rencontres. 

Les Parisiens chutent eux au 4e rang (9 pts).

Dans un parc des sports Marcel-Michelin copieusement garni, l'affiche de cette troisième journée commençait par une phase d'observation qui voyait les buteurs, Morgan Parra et Jules Plisson, se répondre. Plutôt dominateur, Clermont prenait l'ascendant au score grâce à un drop de Camille Lopez (9-3, 14). Un drop qui avait le mérite de débloquer les débats. Idéalement servi par Lopez, qui profitait d'un surnombre, George Moala, la recrue néo-zélandaise, scorait pour son premier match en jaune et bleu (31). 

Essai de Fofana 

Cet essai réveillait les Stadistes, qui pointaient à leur tour dans l'en-but par leur nouvelle recrue Gaël Fickou (34). Le match était enfin lancé et Clermont prenait un avantage plus conséquent juste avant la pause grâce à un second essai de Parra. Omniprésent et auteur de 15 points dans ce match, le capitaine clermontois donnait 10 points d'avance aux siens à la pause (23-13). Bousculés par leur adversaire, les hommes de Franck Azéma se mettait pourtant à l'abri en début de seconde période grâce à un essai de Wesley Fofana, servi dans l'en-but par un coup de pied à suivre de son ouvreur Lopez.

Mené de 17 points, Paris tentait bien de réagir mais se heurtait à une grosse défense auvergnate. En fin de rencontre, un placage non maîtrisé de Tony Ensor sur Flip Van der Merwe scellait définitivement le sort de ce match. L'ailier parisien était expulsé, et George Moala inscrivait dans la continuité un doublé pour offrir le bonus offensif à son équipe. Judicaël Cancoriet profitait des largesses de la défense adverse pour enfoncer le clou. Mais Delbouys marquait sur la sirène les seuls points des visiteurs en seconde période, à l'issue d'un ballon porté.
 

France tv sport @francetvsport