Napolioni Nalaga (Clermont)
Napolioni Nalaga (Clermont) | AFP

Top 14 : Clermont en barrages ?

Publié le , modifié le

Le Top 14 n’a jamais été aussi indécis, en haut du classement comme en bas. A deux journées de la fin, la lutte pour les play-offs bat son plein, et les deux tickets directement qualificatifs pour les demi-finales restent à distribuer. Montpellier et Toulon tiennent la corde devant Clermont.

La 25e journée du championnat, qui se dispute ce week-end, va donner une grosse indication sur le classement final décidé dans l’après-midi du samedi 3 mai. Le verdict se rapproche pour tous les clubs de l’élite pas encore fixés sur leur sort, c'est-à-dire tous à l’exception de la lanterne rouge, Biarritz.

Montpellier focalisé uniquement sur le Top 14

Au sommet de la pyramide, un trio se détache nettement. Même si le Racing-Métro peut encore y croire mathématiquement, les deux premières places du classement devraient se jouer entre l’actuel leader, Montpellier, et ses deux dauphins, Toulon et Clermont, ex aequo à un petit point (69 contre 70).

Le MHRC réalise un printemps canon avec une série de quatre succès consécutifs depuis le carton encaissé à Clermont (42-16) le 23 février. Les hommes de Fabien Galthié sont sur une vraie dynamique avec un effectif enfin (presque) au complet, un jeu offensif abouti et un calendrier allégé par rapport à leurs deux principaux rivaux, l’ASMCA et le RCT.

Toulon mieux loti a priori

Auvergnats et Varois restent en lice pour une Coupe d’Europe qui pompe énormément d’énergie. Les plages de récupération clermontoises coïncident avec les week-ends européens des Jaunards et du Ercété qui doivent disputer les demi-finales la semaine prochaine avant une éventuelle finale en mai.

Cela signifie que Clermont et Toulon vont faire tourner quand Montpellier disposera de tout son effectif à chaque rencontre. Samedi, les hommes de Vern Cotter ne partiront pas favoris à Colombes face au Racing qui reste sur quatre victoires consécutives. Contrairement aux Toulonnais de Bernard Laporte qui n’auront toutefois pas la partie facile à Barcelone contre Perpignan, candidat au maintien et dans la quasi obligation de faire un résultat.

La dynamique varoise

Montpellier va également souffrir à Castres, formation accrochée à la 6e place qualificative, puis le 3 mai devant le Racing-Métro à Yves-Du-Manoir, au moment où Clermont accueillera l’Usap et Toulon recevra le Stade Français.

Dans l’état actuel des choses, la tendance semble favorable au RCT. Depuis leur échec à Brive (23-10) fin janvier, les Provençaux ont enchaîné six victoires en 7 matches (une seule défaite, 22-16 à Clermont) dont leur dernier succès, renversant, à Bordeaux. Les Rouge et Noir paraissent capables de battre Perpignan puis Paris pour s’adjuger la pole position. Ce sera forcément plus difficile pour Montpellier et pour Clermont de faire carton plein même si tout peut se produire dans ce Top 14 vraiment indécis.

Le calendrier des trois prétendants

Samedi 19 avril : Castres-Montpellier, Perpignan-Toulon et Racing-Clermont
Samedi 3 mai : Montpellier-Racing, Toulon-Paris et Clermont-Perpignan

Les confrontations directes : avantage Toulon

Montpellier – Clermont 43-3, 16-42
Toulon – Clermont 25-19, 16-22
Toulon – Montpellier 43-10, 22

Toulon et Clermont sont strictement à égalité dans leurs confrontations. C'est la différence de points qui les départagera éventuellement. Le RCT a l'avantage sur Montpellier. Et Montpellier sera devant Clermont en cas d'égalité à la fin de la saison régulière. 

Le classement du Top 14