Top 14 : Clermont annonce un accord pour une réduction de sa masse salariale

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Eric de Cromières ASM Clermont
Eric de Cromières, le président de l'ASM. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'ASM Clermont Auvergne a annoncé ce jeudi avoir trouvé un accord pour une réduction de sa masse salariale, à hauteur de 2,5 millions d'euros.

Le sport français, à l'arrêt depuis le début du mois de mars, tente depuis plusieurs semaines de trouver un moyen pour limiter l'impact de l'interruption de la saison. Alors que les clubs n'enregistrent plus de revenus liés aux droits tv et à la billetterie, ils sont tenus par des contrats pour continuer à rémunérer leurs joueurs. Ce jeudi, l'ASM Clermont Auvergne a annoncé avoir trouvé un accord avec ses joueurs et son staff pour réduire de 2.5 millions d'euros sa masse salariale sur la saison 2020/21. Cet effort consenti par les salariés du club représente une baisse d'environ 15% des salaires (les plus bas salaires seront préservés).

"Parfaitement responsables"

"Tout le monde a pris conscience que nous ne faisions pas cela de gaieté de cœur, mais les conséquences de cette crise sans précédent nous imposaient des efforts financiers solidaires vitaux", se satisfait Eric De Cromières, le président du club. Il félicite ses joueurs et son staff, qu'il juge "parfaitement responsables". Des discussions étaient en cours "depuis une dizaine de jours", entre le Comité Social et Economique du club et les deux représentants des joueurs, Etienne Falgoux et Rabah Slimani. "Toutes les personnes salariées de notre sport doivent prendre conscience de la réalité et consentir à une solidarité et des efforts pour maintenir la vitalité de cet écosystème", conclut le communiqué de l'ASM.

Le 30 avril dernier, le Top 14 a opté pour une saison blanche, sans champion désigné. La décision a été officialisée mardi. Pour rappel le championnat s'était arrêté à la 17e journée (sur 26), au moment où Clermont était 6e du classement. Les Jaunards ne savent pas encore dans quelle mesure ils évolueront en Coupe d'Europe la saison prochaine, puisque l'EPCR, qui organise les épreuves européennes, est en plein réflexion sur le format des épreuves la saison prochaine.