UBB Castres : un match fermé

Top 14 : Castres a tendu son piège, et Bordeaux y est tombé

Publié le , modifié le

Le verrou castrais a fait une nouvelle victime. L'Union Bordeaux-Bègles s'est heurté à l'hermétique défense de Castres en ouverture de la 22e journée de Top 14 (12-16). Adversaires directs en vue de la phase finale, Castres et Bordeaux ont livré une bataille fermée et tendue. Le champion de France réalise la bonne opération au classement en dépassant les Bordelais.

Après avoir lutté pour venir à bout de la lanterne rouge Perpignan la semaine passée (31-22), les Bordelais n'étaient pas vraiment dans la meilleure dynamique de leur saison. Au contraire de Castres. Les champions de France n'avaient perdu qu'un match en 2019 (face au Stade Français). Ils restaient notamment sur une belle victoire, au mental, face à La Rochelle (25-11). 

La première mi-temps fut serrée, très pauvre en points, mais riche en tension. Il faut dire que les deux équipes se suivent au classement, et qu'à quelques encablures de la dernière ligne droit de la saison, tous les points, inscrits comme encaissés, peuvent compter. La pénalité d'Urdapilleta, frappée à 30 mètres de l'en-but (25e), a répondu à l'ouverture du score de Baptiste Serin pour Bordeaux dès la 5e minute. Et si l'UBB a fini par prendre l'avantage au bout de la première mi-temps (avec une pénalité de Serin à la 42e), c'est Castres qui s'est montré, globalement, le plus dangereux, avec quelques fulgurances bien contenues par la défense bordelaise. 

La différence a d'ailleurs été importante par rapport au match aller. En novembre dernier, Castres n'était que l'ombre du champion virevoltant de la saison passée. L'UBB avait ainsi dominé les débats (32-13). Cette fois, si les Castrais sont encore loin de leurs sommets de la dernière saison, les failles sont plus ou moins comblées. La preuve, dès l'entame de la deuxième mi-temps. A l'issue de sa première vraie action construite, Castres a trouvé l'ouverture par l'intermédiaire d'un lumineux jeu au pied de son ouvreur Ordapilleta. Palis n'avait plus qu'à conclure dans l'en-but. Après une réduction du score d'un Baptiste Serin particulièrement précis (3/3 à cet instant), Castres a fini par prendre le large. Prise en touche de Lassalle, enchaînement de passes, puis superbe conclusion de Marc-Antoine Rallier (53e). En l'espace de 15 minutes, Castres avait fait le trou (16-9 après la pénalité de Kockott). Il ne restait alors plus qu'à gérer. Avec l'expérience d'un champion de France qui atteint, provisoirement, la 3e place du Top 14.