Rémi Talès, l'ouvreur du Castres Olympique
Rémi Talès, l'ouvreur du Castres Olympique | REMY GABALDA / AFP

Top 14: Castres dauphin de Clermont

Publié le , modifié le

Le Castres Olympique s’est adjugé un succès précieux ce vendredi contre Bordeaux-Bègles (15-9) à l’issue d’une rencontre assez âpre où les défenses ont pris le pas sur l’attaque. Aucun essai n’a été inscrit au cours de cette rencontre de la 16e journée pour laquelle les buteurs locaux (Palis, Garcia) se sont montrés plus précis. Au classement, le CO pointe provisoirement au 2e rang, à 3 points de Clermont. L’UBB reste 9e.

Battus de très peu à Grenoble lors de la dernière journée, les Castrais ont su rebondir à domicile où ils savent faire respecter leur loi. Invaincus à Pierre-Antoine cette saison, les Tarnais n'ont toutefois pas conservé leurs excellentes habitudes face aux équipes de seconde partie de tableau. Si Grenoble (34-6), Biarritz (39-0), Bayonne (46-16) et Perpignan (37-13) avaient été balayés sans ménagement, Bordeaux-Bègles a bien failli réaliser le hold-up parfait. Sans la frilosité de Serin, le jeune demi de mêlée girondin préférant abréger les débats plutôt que de jouer une dernière action bien engagée, et les deux pénalités égarées par Lonca, les hommes de Raphaël Ibañez auraient pu ramener plus qu'un point de leur déplacement.

Bordeuax-Bègles, sentiments partagés

Après sa courte défaite sur la pelouse du Stade Toulousain il y a peu (18-16), l'UBB prouve qu'elle mérite bien sa 9e place à 3 points du Top 6. "Un point de bonus  défensif chez le champion de France en titre, c'est bien, d'autant avec les  matches qu'ils avaient faits avant et les scores qu'ils avaient mis aux équipes qui nous ont précédés dans ce stade-là, a reconnu l'entraîneur des arrières Vincent Etcheto. On sort cependant frustré d'un match qu'on ne gagne pas. On a gagné la +guerre des rucks+ mais dans la  transformation on n'a pas été efficace. On a eu du mal face à cette équipe mais on n'a pas craqué." La preuve que le club du président Marti a bien grandi depuis son retour dans l'élite en 2011.

Même privé de leur ouvreur Pierre Bernard, meilleur réalisateur du Top 14, et d'une partie de leur "XV type" les Bordelo-Béglais ont tenu la comparaison avec le champion de France 54 minutes durant. Sans Kockott toujours blessé, mais avec un Dulin de retour et très tranchant, le CO a ensuite profité des fautes à répétition de son adversaire pour prendre les devants. Parfait dans ses tentatives de tirs au but (4/4), Geoffrey Palis a mis les siens sur la voie du succès, Garcia parachevant le travail de son ailier en fin de match (15-6, 71e). Avec ce 4e succès en 5 match, les hommes du duo Milhas – Darricarrère sont dauphins de Clermont en attendant la suite de cette 16e journée. De bon augure avant un périlleux déplacement à Jean-Bouin dans trois semaines. Une période entrecoupée de leurs deux ultimes rencontres de phase de groupes de H-Cup.

Un Castres Olympique pragmatique

Pour l'emporter face au Leinster en Coupe d'Europe, les Castrais devront montrer autre chose. Malgré des ambitions de jeu et des visiteurs déterminés à relancer tous les ballons, Castres a balbutié son rugby dans des conditions difficiles. "Il  n'y aura pas tout le temps des matches avec de grandes envolées et des bonus offensifs. Après avoir fait tomber des ballons et pas su enchaîner, on a rectifié le tir en deuxième mi-temps. Il faut savoir gagner ces matches-là. Notre seconde mi-temps nous prouve qu'on a grandi, a déclaré Darricarrère à l'issue du match. (Deuxièmes du classement) Qui l'eut cru  ? On est là alors que personne ne nous attendait. Les points, on les a mérités et on en prend quatre aujourd'hui, c'était le plus important pour nous." Bousculés dans un premier acte très intense, les locaux, réduits à 13 contre 14 juste avant le changement de côté, ont su réduire la voilure pour l'emporter.