Le centre castrais Taylor Paris
Le centre castrais Taylor Paris | AFP - REMY GABALDA

Top 14 - Castres à Bordeaux-Bègles en fossoyeur de rêves ?

Publié le , modifié le

Une semaine après avoir peut-être écarté La Rochelle de la course à la qualification, le champion de France, Castres, se rend chez un autre candidat aux barrages, Bordeaux-Bègles, en ouverture de la 22e journée du Top 14. Les Castrais, qui n'ont perdu qu'un seul de leurs 8 derniers matches en championnat, peuvent se rapprocher de la qualification et en même temps rendre le chemin moins ouvert à l'UBB.

Un match à part. Dans le sprint final, affronter un concurrent direct en fait toujours une affiche hors norme. Ce Bordeaux-Bègles - Castres sort encore plus de l'ordinaire cette fois. Car le 5e rend visite au 6e, alors que les deux clubs ne sont distants que de deux points, et que l'actuel entraîneur du champion de France, Christophe Urios, sera le prochain coach de l'UBB. Annoncé un temps sur les tablettes de l'équipe de France pour l'après-Coupe du monde 2019, l'ancien entraîneur d'Oyonnax a finalement opté pour le club aquitain.

Cette équipe bordelaise était venue au cœur de l'hiver sur la pelouse du champion en titre pour lui asséner une terrible claque (32-13), deux jours avant Noël. Un cadeau que le technicien n'avait pas vraiment apprécié, parlant même d'"humiliation". Aujourd'hui, il pourrait priver son futur employeur d'une qualification en Champions Cup en cas de victoire, ou compliquer la tâche de ses actuelles troupes... "Je suis à 100% castrais. En aucun cas, ça ne me perturbe", a-t-il tranché dans une interview à Sud Ouest.

Castres en coupeur de tête

Après cette déconvenue, suivie d'une leçon à La Rochelle (53-27) pour finir l'année 2018, le CO avait remis les choses dans l'ordre: 7 victoires pour une seule défaite (au Stade Français le 23 mars). Telle est aujourd'hui la dynamique de l'équipe, qui vient de prendre sa revanche sur les Rochelais (25-11) et se retrouvent avec l'espoir encore vif de recevoir un barrage s'ils terminent 3e ou 4e de la saison régulière. Mais avec seulement six points d'avance sur le Stade Français et le Stade rochelais, la crainte demeure de se trouver rejeté des six premières places qualificatives. Si l'UBB se trouve dans la même situation, le CO a fait valser de nombreux ténors lors de sa folle cavalcade de 2019: Clermont, Pau, Racing, Lyon et le dernier en date, La Rochelle. 

Bref, à cinq journées du terme de la saison régulière, ce choc peut valoir plus cher que quatre ou cinq points.