Top 14 : Bordeaux plus que jamais leader

Publié le , modifié le

Auteur·e : francetv sport
Bordeaux s'impose
Alexandre Roumat et les Bordelais ont été bousculés par Castres mais s'impose finalement 26-24 | ROMAIN PERROCHEAU / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'Union Bordeaux-Bègles continue sa marche en avant. Accrochés par une vaillante équipe castraise, les Bordelais ont du s'employer pour enchaîner une nouvelle victoire 26-24. Les joueurs de Christophe Urios conservent leur place de leader du TOP 14 avec 8 points d'avance sur le dauphin Lyon.

Le leader bordelais a été mis en difficulté comme rarement cette saison. L'UBB, qui n'avait encaissé que cinq essais à Chaban-Delmas depuis le début de saison, a dû en concéder quatre, deux par mi-temps, à un CO accrocheur. Et n'a dû qu'à une transformation manquée par Kockott, à quatre minutes du terme, de ne pas y laisser davantage. Les Girondins, sur courant alternatif et toujours privés de leurs internationaux Poirot, Jalibert et Woki, continuent néanmoins d'avancer et profitent du gros faux-pas samedi à Brive du LOU (30-16), sur lequel ils comptent désormais huit points d'avance.

Les Castrais, repartis sur une bonne série avec leurs succès à Agen puis face à Pau, engrangent un bonus qui les place 10e avec 33 points, à hauteur de Brive et de Bayonne qu'ils recevront lors de la prochaine journée. Le Castres Olympique est maintenant à une respectable distance de sept longueurs du barragiste. 

L'UBB craignait le CO, sa bête noire victorieuse lors de ses trois dernières visites à Chaban. C'était le Castres d'"avant", de Christophe Urios, désormais passé sur le banc bordelais. Les Tarnais n'en ont pas perdu pour autant leur pugnacité dans les rucks, ni leur rapidité dans la transformation de jeu, de l'essai de Caminati après une transversale au pied d'Urdapilleta (3-7, 6e) à celui de Capo Ortega, au relais d'un contre de 50 m animé par Nakosi (6-12, 24e).

Aucun essai pour l'UBB en seconde période 

Collant au score avec la botte de Lucu, les Bordelais n'ont pas paniqué et sont repassés devant à l'issue de dix minutes éclair marquées par deux coups d’accélérateur, d'abord de Buros, qui a propulsé Connor entre les poteaux (13-12, 31e), puis par Diaby au terme d'une action impliquant Radradra par deux fois (20-12, 38e). Dopé sans doute par un massif turnover dès la reprise (sept remplacements d'un coup), le CO a crânement joué ses coups, et envoyé Nakosi à l'essai en bout de ligne (54e). L'UBB, un brin trop gestionnaire et moins dans l'initiative, a pu maintenir un coussin d'avance par deux pénalitésde Botica (26-19, 66e).

Mais les Bordelais n'ont pu s'empêcher des sueurs froides avec l'essai de Jelonch au ras (26-24, 75e). Avant que Kockott, qui avait dynamisé les siens en 2e période, ne pèche par deux fois. Sur sa transformation ratée, puis en étant pénalisé, sur la sirène, pour introduction tardive en mêlée. Le coup est passé près, et le leader est averti, sans trop de frais. Il compte maintenant 21 points d'avance sur le 1er non qualifié...

Avec AFP

francetv sport francetvsport