Top 14 : Bordeaux-Bègles s'offre le derby contre La Rochelle et prend la tête du championnat

Publié le , modifié le

Auteur·e : Mathieu Aellen
Matthieu Jalibert et l'UBB, nouveaux leaders du Top 14
Matthieu Jalibert et l'UBB, nouveaux leaders du Top 14 | NICOLAS TUCAT / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dans la douleur, l'Union Bordeaux-Bègles est venue à bout de coriaces rochelais ce dimanche au Matmut-Atlantique (20-15). Une victoire, la 8e cette saison pour les hommes de Christophe Urios, qui permet à l'UBB de ravir le trône du Top 14 au LOU. Grâce à un Jules Plisson impeccable au pied, La Rochelle repart de Bordeaux avec le point de bonus défensif.

Le coup parfait pour l’UBB. Pour leur seul match de la saison délocalisé du côté du Matmut-Atantique, les Bordelais se sont offerts le derby face à La Rochelle (20-15). Dans un match indécis et accroché qui s’est longtemps résumé à un duel de buteurs entre Matthieu Jalibert et Jules Plisson, la lumière est venue du pilier fidjien Peni Ravai, concrétisant un gros temps-fort des hommes de Christophe Urios. Un succès, le 8e cette saison en 11 journées, qui permet à Bordeaux-Bègles de passer devant le LOU et de passer Noël au chaud sur le trône du Top 14. Joli cadeau.

Ravai libère Bordeaux

Un succès précieux mais dans la douleur pour des Bordelais qui, malgré de bonnes intentions en début de match, ont rapidement souffert face à des Rochelais agressifs mais brouillons. Hors-jeu, placages sans ballon ou en-avant, les Maritimes se mettent à la faute dans la première demi-heure et laissent Matthieu Jalibert (3e, 12e, 28e, 30e) faire gonfler le tableau d'affichage (12-0).

Dans un match haché, avec une bagarre générale en fin de première mi-temps, et où la folie aura parfois manqué, Bordeaux a su s'appuyer sur le pied de Jalibert et sur la bonne utilisation du ballon de Maxime Lucu pour globalement dominer les débats sans pour autant creuser l'écart, restant à portée de fusil de Rochelais efficaces dès qu'il s'agit de grappiller des points et refaire leur retard. Pour sa première titularisation sous le maillot de La Rochelle, Jules Plisson s'est offert un sans-faute au pied (34e, 39e, 44e, 51e, 63e), profitant du seul échec de Jalibert à l'heure de jeu pour remettre tout le monde à égalité (15-15). 

Imprécis et maladroits, l'UBB a su se montrer patiente pour finalement frapper dans le money-time, le pilier Fidjien venant concrétiser l'un des rares temps forts des siens de la deuxième mi-temps (20-15, 72e) pour envoyer Urios et ses hommes de prendre le pouvoir. La transformation manquée de Jalibert laissera le point du bonus défensif à La Rochelle, petit lot de consolation pour des Maritimes qui restent scotchés en milieu de peloton mais à portée du top 6.