Le duo d'Agen Christian Lanta et Christophe Deylaud
Le duo d'Agen Christian Lanta (gauche) et Christophe Deylaud (droite) | THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Top 14: Agen et Brive à la croisée des chemins

Publié le , modifié le

Alors que la majorité des joueurs du Top 14 (hormis les internationaux) font relâche ce week-end, quatre équipes se retrouvent pour rattraper leur retard de la 17e journée. En haut de tableau, Agen peut réintégrer le Top8 en cas de victoire, mais Castres, sont adversaire, a lui l'ambition de monter sur le podium. En bas de classement, Biarrots et Bayonnais auront un oeil attentif sur le match opposant Lyon, dernier, à Brive, 11e, distants de 5 points.

Toute mauvaise série a une fin. Sans victoire en championnat en 2012, Agen a l'occasion de relancer son compteur et son aventure vers l'Europe. Equipe surprise du début de saison, le SUA s'est inventé sa propre crise en annonçant en décembre que le duo Christophe Deylaud-Christian Lanta ne prolongerait pas son bail. Depuis, hormis une victoire sur Brive le 31 décembre et une sur La Vila en Challenge en janvier, l'équipe n'a connu que la défaite. Et cela se paye au classement, avec une 9e place qui l'exclut pour le moment de la course à l'Europe, tout en le préservant de la crainte de la relégation. Cette spirale négative peut-elle s'interrompre ? Sans doute, si l'on se fie à la performance de la semaine passée, livrée à Toulouse malgré la défaite (21-10). Et le retour de blessure de Conrad Barnard, meilleur réalisateur du championnat, pour prendre place à l'ouverture renforce la capacité agenaise à décrocher un bon résultat. La venue de Castres à Armandie est en tout cas une belle occasion de remobiliser un collectif, avec l'espoir en cas de victoire de reprendre place parmi les 8 premiers. La motivation sera d'autant plus facile à trouver que leurs adversaires castrais les avaient battus (30-11) à l'aller, et que les deux équipes sont au même niveau au classement des meilleures défenses en nombre d'essais (24).

Mais la dynamique n'est pas la même dans le Tarn-et-Garonne. Avec deux victoires consécutives difficilement acquises contre Biarritz et à Brive, les hommes de Laurent Travers et de Laurent Labit lorgnent vers un podium qui s'ouvrirait à eux en cas de succès bonifié ce soir. L'horizon est ainsi beaucoup plus clair pour le CO qui a fait resigner cette semaine Marc Andreu et le demi-de-mêlée et buteur Rory Kockott. Arrivé en joker médical en juillet dernier, le Sud-Africain est l'une des belles trouvailles castraises, titularisé à 11 reprises en 16 journées, et qui a chaussé avec maestria le rôle de buteur de l'emblématique Romain Teulet. 

Les Basques en spectateur de Lyon - Brive

Cela fait déjà un moment que le Top 14 est coupé en deux. Et même en trois si l'on ressort les Toulousains et les Clermontois, semble-t-il inatteignables en tête. En bas du classement, Perpignan, Brive, Bayonne, Biarritz et Lyon sont assurés de devoir se disputer leur survie dans l'élite. Et forcément, lorsque deux de ses équipes s'affrontent, les autres jettent un oeil plus qu'attentif. Bayonnais et Biarrots, placés entre Lyon et Brive, seront donc très intéressés par le résultat de ce match. Toujours aussi séduisant sur le terrain et bagarreur jusque dans les dernières minutes comme la semaine passée face au Racing, le LOU aimerait hurler de plaisir dans la soirée, et ainsi abandonner la place peu enviée de lanterne rouge du Top 14 aux Biarrots. Mais vainqueurs en Corrèze (15-12) lors du match aller, les Lyonnais, qui devront se passer de leur talonneur Colliat en raison d'une entorse du genou, se savent très attendus par des Brivistes qui ont prouvé leurs qualités en s'inclinant de justesse contres Castres (15-12). Si les Corréziens l'emportent, ils enfonceront un peu plus le LOU mais aussi le BO vers la ProD2. Une victoire de l'équipe locale maintiendrait tout le monde sous pression. Grosse pression.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze