Julien Dumora
Julien Dumora et le Castres Olympique | REMY GABALDA / AFP

Top 14 - 6e journée : Castres corrige le Stade Français, Brive s'offre Toulouse, Bayonne engrange à Agen

Publié le , modifié le

Le Stade Français s'enfonce un peu plus. A Castres, les Parisiens ont totalement sombré et concèdent leur cinquième défaite de la saison en six matchs (46-16). Opération intéressante pour les Castrais qui, avec le bonus offensif, intègrent le Top 6. A Agen, Bayonne s'est fait une énorme frayeur mais arrache un troisième succès consécutif (27-29). Enfin, le CA Brive a renversé le Stade Toulousain (23-9). Les Brivistes s'imposent sans bonus offensif face à des champions de France en titre qui restent toujours englués dans le fond du classement.

Castres - Stade Français : 46-16

Jusqu’où s’enfoncera le Stade Français ? Le club de la capitale a, à nouveau, sombré. Cette fois, c’est Castres qui a littéralement broyé les Parisiens. Après un début de match équilibré, le CO a accéléré à la demi-heure de jeu grâce à Thomas Combezou (27e) et Julien Dumora (33e). Les Tarnais ont accentué leur avance grâce aux pieds de Dumora (43e, 82e), Rory Kockott (52e) et Ludovic Radosavljevic, auteur d’un drop (56e), avant de décrocher et sécuriser leur bonus offensif avec Geoffrey Palis (58e) et Camille Gerondeau (62e). La réaction de Ruan Combrinck (67e) fut bien trop tardive pour un Stade Français en crise. Cinquième défaite de la saison, une place de lanterne rouge et un jeu inquiétant… Hans-Peter Wild, désormais propriétaire-président, a du boulot sur la planche. De son côté, Mauricio Reggiardo a hissé ses troupes dans le Top 6.

Agen - Bayonne : 27-29

Quelle performance de l’Aviron Bayonnais ! Mais quelle frayeur pour les Basques. La première mi-temps de Bayonne fut idyllique. Après que Michael Ruru a inscrit l’essai le plus rapide de la saison au bout de 32 secondes de jeu, l’Aviron a roulé sur Agen, inscrivant trois essais supplémentaires en un quart d’heure : Sean Robinson (14e) et Peyo Muscarditz (22e, 27e) ont porté le promu qui a toutefois vu Dave Ryan franchir la ligne (7e). A la pause, les joueurs de Yannick Bru étaient sur un petit nuage (10-29)… avant de voir revenir les Agenais en moins de dix minutes au retour des vestiaires. Paul Abadie (45e), Johann Sadie (49e) et Vincent Farre (54e) remettent le SUA en scelle. La faillite au pied de Léo Berdeu est fatale : 2 transformations laissées en route qui ont coûté cher en fin de match. Et pourtant son homologue bayonnais, Romain Barthélémy, a lui aussi laissé des points en route… L’Aviron est troisième du championnat, tandis qu’Agen stagne en milieu de tableau.

Brive - Stade Toulousain : 23-9

Enfin, le CA Brive confirme après son succès contre Toulon. Face au Stade Toulousain, les Corréziens ont maîtrisé la rencontre, emmenés par deux joueurs en grande forme : le demi de mêlée Julien Blanc, auteur d’un doublé (6e, 42e) et d’un arrière Thomas Laranjeira qui a ajouté 13 points au pied (15e, 20e, 38e ainsi que les transformations). En face, c’est un pâle Stade Toulousain qui s’est présenté à l’Amédée-Domenech, qui ne rentre pas fanny grâce à la botte de Zack Holmes (11e, 32e, 41e). Mais c’est surtout le fond de jeu des Haut-Garonnais qui interroge. Et Toulouse reste englué à la 12e place. Brive se maintient dans le ventre mou.

Maxime Gil gil_maxime_34