Top 14 (5e journée) : L'ASM Clermont enchaîne face au Racing

Top 14 (5e journée) : L'ASM Clermont enchaîne face au Racing

Publié le , modifié le

La saison est enfin bien lancée. Impressionnant la semaine dernière contre Brive, l'ASM Clermont enchaîne une deuxième victoire de rang face au Racing 92, dans le choc au sommet de cette 5e journée de Top 14. Les Clermontois ont pu compter sur leur ailier fidjien, meilleur marqueurs d'essai du championnat, encore décisif pour s'imposer au forceps 23 à 21. Pour les Franciliens, c'est un premier gros coup d'arrêt, eux qui restaient sur deux succès consécutifs.

Incapable de confirmer, l'ASM Clermont Auvergne parvient enfin à enchaîner. La formation auvergnate, qui reste sur une fessée infligée à Brive (62-6) la semaine dernière, défiait les champions de France 2016, le Racing 92, cet après-midi dans un choc au sommet. Idéal donc pour enfin s'affirmer et lancer cette saison poussive jusqu'ici, ponctuée par deux succès à domicile et surtout deux revers assez inquiétants loin de ses bases à La Rochelle (51-20) et Bordeaux-Bègles (32-25). Et pour le coup, les hommes de Franck Azéma n'ont pas raté le coche devant leur public du Stade Michelin, toujours aussi chaud bouillant et sans doute prépondérant dans les derniers instants de la rencontre. D'abord emballant, tantôt brouillons et enfin solides défensivement, les Clermontois ont fait le job, et résisté jusqu'au bout pour l'emporter au forceps 23 à 21.

Raka, c'est fou !

Cette victoire dans la douleur, Clermont la doit une fois de plus à sa pépite fidjienne. L'ailier Alivereti Raka a encore une fois démontré l'étendue de ses nombreux talents. Insolent de rapidité, et déroutant par ses appuis, il a su bonifier cette merveille de passe au pied millimétrée de Camille Lopez pour s'allonger dans l'en-but francilien (6e). Rien de mieux pour l'ancer l'ASM qui pourtant aller voir le Racing rapidement revenir dans le match par l'intermédiaire de l'ailier international français, Teddy Thomas (12e), superbement bien servi par son compatriote Virimi Vakatawa.

Mais le club clermontois a toutefois su réagir avant la pause grâce à un essai de Nick Abendanon (37e, 14-11) après une percée de Raka, toujours lui, et capitaliser au retour du vestiaire sur les fautes du Racing et une souveraineté retrouvée en mêlée grâce au pied de Camille Lopez (42e, 47e, 52e, 23-11). Mais le Racing a fait peur à l'ASM jusqu'au bout à la faveur d'une pénalité d'Iribaren (55e) puis d'un essai de pénalité (63e, 23-21) alors que les équipes jouaient à quatorze contre quatorze suite aux cartons jaunes reçus par Fritz Lee (54e) et Juan Imhoff (56e) côté Racing. Au final, pouvant compter sur une volonté à toute preuve et une défense de tous les instants, les Jaunards savouraient ce deuxième succès de rang qui lancer enfin une saison marquée par un début raté...

Réactions :

Franck Azéma (entraîneur Clermont): "C'est important de prendre des points face à une équipe comme le Racing. On voit bien que depuis le début de la saison, tout le monde se met des challenges pour venir nous battre. Nous avons eu beaucoup de déchets mais nous avons aussi eu du caractère pour l'emporter. Ce sont vraiment des matches particuliers. Aujourd'hui, ça a été plus une épreuve de force et de mental. On se demandait qui allait craquer le premier et à ce jeu-là, nous n'avons pas lâché et c'est plutôt positif pour la suite de la saison. C'était important de gagner mais il va aussi falloir soigner notre discipline car nous nous sommes mis le feu en prenant des cartons qui ne servent à rien."

Laurent Labit (entraîneur Racing 92): "Ce match nous laisse beaucoup de regrets et de frustration. Je pense que nous avions les moyens de faire mieux et de gagner ici sur un terrain compliqué et où il est rare de s'imposer. Il y a beaucoup de déception car nous avons mis les moyens pour les bousculer et faire un résultat. Si nous perdons aujourd'hui c'est surtout de notre faute et je ne crois pas que Clermont nous a été supérieur. C'est donc rageant. Nous ne marquons pas sur nos temps forts en première mi-temps, nous faisons une mauvaise entame de seconde période et à la sortie le constat c'est que nous avons quasiment donné le match à Clermont."

Quentin Ramelet @Quentin_Ramelet