Gaël Fickou lors du match contre Toulon le 16 septembre 2018
Gaël Fickou lors du match contre Toulon le 16 septembre 2018. | STEPHANE ALLAMAN / DPPI

Top 14 (4e journée) : Le Stade Français enfonce Toulon

Publié le , modifié le

Avec la manière, le Stade Français s'est largement imposé face à Toulon (37-10) lors de la 4e journée de Top 14. En inscrivant deux essais, Gaël Fickou a donné la marche à suivre pour réaliser une large victoire face à un club varois trop brouillon pour espérer quelque chose. Les Parisiens s'offrent le bonus offensif et enfoncent Toulon. Après une victoire contre Castres à domicile, les Toulonnais retournent dans leurs travers en subissant un troisième large revers en quatre rencontres.

Le Stade Français s'est imposé dans les grandes largeurs face au RC Toulon dimanche en fin d'après-midi (37-10). Devant à la pause (17-10) grâce à deux essais en solitaire de Gael Fickou (12' 20') les Parisiens ont fait le trou en seconde période avec le 3e essai signé Paris (53' 30-10) puis celui du bonus grâce à un Hugh Pyle opportuniste (76' 37-10). Avec cette victoire à 5 points le Stade Français remonte à la 2e place (14 pts) à quatre unités de Clermont. Le RCT stagne quant à lui à une inquiétante 12 place (4 pts). 

Le RCT aurait-il pu espérer mieux? Il n'a pas démérité mais s'est retrouvé face à une équipe dont la préparation minutieuse - le directeur sportif Heyneke Meyer compte 5 adjoints - commence à payer. En particulier en défense. Les Parisiens ont bien et beaucoup plaqué (117 contre 82), à l'image de ce retour de Morné Steyn sur Louis Carbonel (29e) qui partait à l'essai. Une offensive annulée par le déblayage du capitaine toulonnais Romain Taofifenua sur l'ouvreur parisien.

Tout n'a pas été parfait pour Paris. Sur un moment de flottement, Malakai Fekitoa parvenait à rabattre le ballon aux confins de l'en-but et Josua Tuisova réduisait le score (17-10, 37e); les Parisiens, notamment Jonathan Danty (48e) et Sekou Macalou (47e deux fois), ont gâché plusieurs ballons dans l'avancée, faisant quelques mauvais choix; la cadence soutenue imposée en première période a laissé place à une partition plus hâchée; l'intrusion d'un supporter, en même temps qu'une bagarre éclatait et coûtait leur place sur le terrain à Macalou et Julian Savea (70e), a symbolisé une fin de match confuse.
 

France tv sport francetvsport