Top 14 - 4e journeé : La Rochelle s'offre le Stade Toulousain (28-13)

Publié le , modifié le

Auteur·e : Maxime Gil
Vincent Rattez (Stade Rochelais)
Vincent Rattez (à droite) a été l'un des acteurs du succès du Stade Rochelais face au Stade Toulousain. | XAVIER LEOTY / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Face au Stade Toulousain, le Stade Rochelais s'est offert un deuxième succès en Top 14, samedi 14 septembre. En ouverture de la 4e journée, Vincent Rattez s'est montré très remuant... mais a aussi coûté des points aux Maritimes. De son côté, Toulouse patine encore et enregistre une troisième défaite en quatre journées, alors que Werner Kok a reçu un carton rouge.

Le Stade Rochelais était revanchard, le Stade Toulousain en a fait les frais. Après trois premières journées en dilettante (une courte victoire contre le Stade Français et deux revers à Clermont et Montpellier), les Maritimes se devaient de lancer définitivement leur saison. C'est désormais chose faite face à un champion de France en titre qui chute (déjà) pour la troisième fois de la saison et qui a joué près d'une demi-heure à 14 après l'expulsion de Werner Kok.

La Rochelle laisse filer le bonus offensif

Pourtant, Toulouse avait pris le match par le bon bout. Malgré une domination globale des Rochelais, les joueurs d'Ugo Mola prenaient les commandes grâce au réalisme de Zack Holmes  (0-6, 20e). Mais, portés par un Vincent Rattez en forme (revanchard de sa non-sélection pour la Coupe du monde ?), les locaux viraient en tête (9-6) à l'issue d'une première période avec des intentions de part et d'autre, marquée par un manque de justesse dans le dernier geste.

Et puis, La Rochelle a lâché les chevaux et pris le large au retour des vestiaires. Wiaan Liebenberg est d'abord venu conclure une longue séquence de possession en faveur des Maritimes, mis sur orbite par Uini Atonio (16-6, 44e). Puis Arthur Retière a enfoncé le clou dans la foulée, en coin (21-6, 47e). En difficultés, Toulouse s'est enfoncé un peu plus lorsque Werner Kok a écopé d'un carton rouge pour une percussion avec l'avant-bras (55e). En infériorité, les champions en titre craquent une nouvelle fois lorsque Rattez offre le bonus offensif à son équipe (28-6, 62e). 

Un bonus que les Rochelais, et particulièrement ce même Rattez, ont laissé filer : l'arrière se fait contrer au pied et Iosefa Tekori réduit la marque (28-13, 68e). Un nouveau coup dur pour les joueurs de Ronan O'Gara, réduits à 14 après l'expulsion temporaire de Pierre Bourgarit (66e). Mais à Marcel-Deflandre, La Rochelle a conservé son avance : un deuxième succès convaincant face à un Stade Toulousain qui n'arrive toujours pas à lancer sa saison, amputé par l'absence de onze internationaux.

Maxime Gil gil_maxime_34