Aly Muldowney (Grenoble) contre Toulouse 22122016
Le deuxième ligne grenoblois, Aly Muldowney, à la lutte avec les Toulousains. | JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Top 14 (14e journée) : Grenoble réagit face à Toulouse et entretient l'espoir

Publié le , modifié le

Un sacré bol d'air ! Transcendé défensivement, notamment dans les derniers instants du match, Grenoble a arraché une victoire ô importante dans la lutte pour le maintien en Top 14 face au Stade Toulousain (26-22). Alors qu'ils restaient sur cinq défaites consécutives, les Grenoblois sont allés chercher leur troisième succès de la saison en championnat. La lanterne rouge dépasse l'Aviron Bayonnais et entretient l'espoir... En revanche, Toulouse (7e), qui peut se consoler avec le bonus défensif, pourrait voir le Racing 92 et même le Stade Français en profiter...

Grenoble a ravivé ses espoirs de maintien jeudi soir, en match avancé de la 14e journée de Top 14, en s'imposant avec aplomb face à Toulouse (26-22), qui perd une occasion de mettre la pression sur les autres prétendants aux phases finales. Il s'agit de la 3e victoire de la saison pour le FCG, qui ne s'était plus imposé en championnat depuis le 8 octobre dernier et son succès au Stade des Alpes face à Bayonne (44-16). Le club isérois a fait plier le Stade Toulousain en s'appuyant sur son engagement de tous les instants dans le combat. Le FCG s'installe provisoirement, avec 18 points, à la 13e place du Top 14 et laisse le costume de lanterne rouge à Bayonne, qui affrontera La Rochelle vendredi.

Il s'agit en revanche d'une mauvaise opération pour Toulouse, qui a manqué dans les Alpes une opportunité de s'affirmer dans la course aux phases finales. Les Toulousains passent 5es avec 34 points, mais restent à portée de fusil de Castres (34 pts), Bordeaux-Bègles (34 pts) et du Racing 92 (32 pts). Les coéquipiers de Jean-Marc Doussain, auteur de 17 pts au pied, aborderont l'année 2017 avec un calendrier épineux. Il débutera par la réception du leader Clermont et un déplacement sur la pelouse du Stade Français.

Jammes a montré la voie

Les premières minutes de la partie voyait le FCG pratiquer un jeu entreprenant, avec un Jonathan Wisniewski inspiré, qui récompensait notamment le travail de sape des siens par un drop bien senti entre les perches (8e). Le FCG profitait de ce temps fort pour appuyer sur l'accélérateur, et à l'issue d'un ballon porté bien négocié, le talonneur Loïck Jammes inscrivait en force le premier essai du match (20e). Sur la réserve, Toulouse résistait face aux assauts des Grenoblois et restait dans la partie grâce à la botte de Doussain, qui passait toutes ses tentatives de pénalité. A trois minutes de la fin du premier terme, Gaël Fickou pensait offrir à ses partenaires leur premier essai, mais il était refusé par l'arbitre car entaché d'un écran de l'ouvreur toulousain au départ de l'action (37e).

Toulouse en avait visiblement sous la pédale, et décidait de le prouver au retour des vestiaires. Notamment en mêlée, où les hommes d'Ugo Mola dominaient outrageusement. Mais contre le cours du jeu, c'est Grenoble qui inscrivait un second essai par Xavier Mignot, au terme d'un âpre combat mené de long en large du pré dans les 22 mètres toulousains (51e). Sans Sawailau, exclu temporairement pour antijeu, le FCG encaissait un essai de pénalité après trois mêlées où le pack isérois donnait de sérieux signes de fatigue (64e). Dès lors, le rideau défensif des Grenoble tenait bon, et malgré une ultime poussée toulousaine, le FCG décrochait un succès mérité.

francetv sport @francetvsport