Top 14 - 10e journée : le Stade Français s'impose de justesse face à Oyonnax (39-35)

Top 14 - 10e journée : le Stade Français s'impose de justesse face à Oyonnax (39-35)

Publié le , modifié le

Le Stade Français a remporté son quatrième match de la saison, face à Oyonnax (39-35), au Stade Jean Bouin, dans le cadre de la 10e journée de Top 14. Le club parisien s'est fait peur en fin de rencontre, en voyant leurs adversaires du jour revenir à 4 points, en douze minutes, mais stoppe sa série négative (quatre défaites consécutives). Au classement, les Stadistes totalisent 18 points, à la 11e place, dans un ventre mou. Avec un point de plus, grâce au bonus défensif, Oyonnax reste lanterne rouge du championnat avec 8 points.

Le Stade Français a mis fin à une série de quatre défaites toutes compétitions confondues en dominant dimanche le promu Oyonnax (39-35), qui reste enfoncé à la dernière place, lors de la 10e journée du Top 14.Les Parisiens, qui ont profité des nombreuses pertes de balle de l'USO pour aller aplatir en contre attaques, se donnent de l'air en cumulant désormais dix points d'avance sur les Oyomen, bloqués à la 14e place après une 7e défaite d'affilée en championnat.

Mais à une modeste 11e place (18 points), les Stadistes comptent encore cinq longueurs de retard sur le top 10, et leur prestation du jour ne pourra les rassurer que provisoirement, car les imprécisions n'ont pas été toutes gommées. Transpercés dès les premières incursions auvergnates, les Parisiens ont eu le mérite de bien gérer les "turnovers" grâce à la vitesse de l'arrière néo-zélandais Tony Ensor, auteur d'un doublé dans le premier quart d'heure, pour se mettre à l'abri avant la mi-temps.

En difficulté dans la construction, et surtout défensivement, les Stadistes ont même douté en fin de rencontre, la faute à de valeureux Oyomen qui ont compensé leurs largesses techniques par une grosse intensité pour arracher le bonus défensif grâce à trois essais dans les vingt dernières minutes. Le Stade Français pourra tout de même se satisfaire du retour de son talonneur Laurent Sempéré, entré en jeu après plusieurs mois d'absence. Mais il a perdu l'ailier Djibril Camara, contraint à sortir après un choc en début de match.

Réactions :

Adrien Buononato (directeur sportif d'Oyonnax): "Il y a deux sentiments qui prédominent: des regrets de ne pas avoir concrétisé certains temps forts, mais aussi de la fierté, par rapport au courage des joueurs, qui, menés de 23 points, sont allés chercher un bonus défensif. C'est un point de gagné (pas quatre de perdus), car on ne voulait pas rentrer à vide de ce déplacement. On aurait pu sombrer mais on n'a pas sombré. (Une septième défaite d'affilée) Evidemment ça pèse car tous les lundi il faut aller chercher l'enthousiasme, mais on était préparés à ça, on savait que ça serait très dur, qu'il faudra s'accrocher jusqu'au bout, grappiller point par point. On se cherche des petits bonheurs comme celui de prendre un point de bonus à l'extérieur."

Greg Cooper (manager du Stade Français): "Nous avions besoin des quatre points. Notre jeu de contre attaque a été très bon, on peut être satisfait de la manière dont a utilisé le ballon. Mais malheureusement les deux équipes peuvent être très déçues de leur défense. On va vraiment avoir du travail défensivement cette semaine. On a été forts physiquement contre Brive, OK contre Clermont, et forts contre Montpellier, donc je ne pense pas que le problème soit physique. On a juste fait des erreurs défensives, et c'est un point fort d'Oyonnax d'être bon balle en main."

francetv sport @francetvsport