Thomas Savare, président du Stade Français
Thomas Savare, le président du Stade Français lors de l'annonce de la fusion avec le Racing 92 | AFP - Thomas SAMSON

Thomas Savare défini comme le "fossoyeur" du Stade Français dans sa fiche wikipédia revisitée

Publié le , modifié le

Les heures qui ont suivi l'annonce surprise du projet de fusion entre le Racing 92 et le Stade Français n'ont pas été de tout repos pour les dirigeants des deux clubs. Thomas Savare, président du Stade Français depuis 2011, est le plus critiqué au sein de son club mais aussi auprès des supporters. Si les joueurs se sont exprimés sur les réseaux sociaux ou lundi soir au stade Jean-Bouin, certains supporters se sont amusés à détourner la fiche wikipédia, alimentée par tout un chacun, de Savare, l'affublant du surnom de "judas".

Son activité ? liquidateur du Stade Français. Autres activités ? Traitre. Formation ? Croque-mort. Et sur les dernières lignes de son histoire avec le Stade Français, il est écrit: "Sans en aviser joueurs, salariés, partenaires et supporters, il met fin à 134 années d'histoire du Club en annonçant le 13 mars 2017, une fusion pourtant préparée depuis des mois au profit du rival historique, le Racing, suscitant une vague d'indignation à tous les échelons du rugby français comme dans la classe politique. Dès lors, il s'inscrit dans l'histoire du rugby français comme le fossoyeur du second Club le plus titré du championnat." Sans nul doute, les mots sont durs. Il faut rappeler que les fiches wikipedia, sur internet, sont alimentées par les internautes librement. C'est donc en libre accès.

A lire: Les obstacles à la fusion du Racing 92 et du Stade Français

C'est l'une des réactions négatives face à cette annonce qui a surpris tout le monde. Mais ce n'est pas la seule (lire Fusion Racing-Stade Français: réactions en cascade). Thomas Savare savait, comme il l'a dit lors de la conférence de presse organisée hier après-midi, que cette fusion "ferait l'effet d'une bombe". Il savait aussi qu'il lui faudrait beaucoup l'expliquer pour parvenir à faire passer la pilule. Force est de constater que la grogne est immense au sein du Stade Français, et que faire accepter cette fusion, qui devra être validée par l'assemblée générale de l'association sportive, sera un sacré défi.

La fiche wikipédia de Thomas Savare revisitée par des supporters du Stade Français mécontents de l'annonce de la fusion avec le Racing 92
La fiche wikipédia de Thomas Savare revisitée par des supporters du Stade Français mécontents de l'annonce de la fusion avec le Racing 92
Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze