Mathew Giteau
Le Toulonnais Mathew Giteau perfore la défense bayonnaise | AFP - Gerard Julien

Suspense à tous les étages

Publié le , modifié le

Tant pour le maintien qu'en ce qui concerne la lutte pour les play-offs, les matchs de ce samedi risquent d'avoir une importance considérable en fin de saison. Trois rencontres concernent le haut du tableau (dont Castres-Montpellier important pour la 4e place), deux le maintien (Bayonne-Brive et Lou-BO), et le dernier met aux prises Clermont (2e) à Perpignan, pas encore sauvé.

S'il est quasiment acquis que Toulouse et Clermont termineront aux deux premiers rangs de la saison régulière en mai prochain, l'intérêt demeure pour toutes les autres places. Pour le maintien par exemple, pas moins de six formations sont concernées. Hormis Bordeaux-Bègles, qui a affronté le Stade Toulousain vendredi soir, cinq équipes jouent gros samedi. A tout seigneur, tout honneur. Lanterne rouge du championnat, Lyon abat sa dernière carte face à un concurrent direct, Biarritz (12e). Le LOU enregistre les retours du 3e ligne Sisa Koyamaibole et du centre Lee Thomas. En revanche, la saison est terminée pour Gérald Gambetta. Touché contre le Stade Français, le 3e ligne souffre d'une lésion du nerf axillaire. Le BO sera privé de ses deux talonneurs Benoît August et Arnaud Héguy, tous deux touchés au mollet. Ils seront remplacés par Romain Terrain et Eusebio Guinazu. Marcelo Bosch, en délicatesse avec son épaule, et Fabien Barcela, touché aux cervicales, ne sont pas du voyage.

Bayonne dos au mur

Deuxième choc déterminant dans l'optique du maintien, Bayonne-Brive. Les Basques n'ont aucun droit à l'erreur. Côté Aviron, Mike Phillips, demi de mêlée gallois tout auréolé d'un nouveau Grand Chelem, fait son retour, de même que l'ouvreur Jacques-Louis Potgieter. Victime d'un lumbago, le trois-quart Sam Gerber est forfait, alors que le deuxième ligne Troy Flavell n'a pas été retenu. Brive devra se passer de son ouvreur Shane Geraghty, suspendu après la bagarre lors du match contre Lyon. Autre absence, celle de Pablo Cardinali (coude droit) en première ligne. Retour de Pablo Henn qui était suspendu, ainsi que d'Antonie Claasen (cheville) et Ronnie Cooke (pommette).

Dernier club à craindre pour son avenir immédiat, Perpignan. L'Usap se déplace à Clermont où personne ne s'est imposé cette saison. Les Catalans seront privés de leur pilier Nicolas Mas qui profite d'une semaine de vacances. Manquent aussi à l'appel six autres joueurs: les 3e lignes Henry Tuilagi (entorse sterno-claviculaire), Damien Chouly (entorse cheville), le trois-quarts aile Rudy Coetzee (entorse cheville), l'ailier Farid Sid (entorse cheville), le pilier Jérôme Schuster (contusion genou) et le 2e ligne Robins Tchale-Watchou, en phase de reprise. En revanche, ils récupèrent Maxime Mermoz et James Hook, mobilisés par le Tournoi. Le jeune Sébastien Vahaamahina sera titulaire pour la première fois en seconde ligne. Chez les Jaunards, trois Bleus sont au repos (Aurélien Rougerie, Wesley Fofana et Julien Bonnaire). Gonzalo Canale (ischio-jambiers), Gerhard Vosloo (adducteurs), Clément Ric (entorse cheville) et Thomas Domingo (rupture ligaments croisés) sont indisponibles.

Belle affiche au Mans

Les trois autres confrontations opposent des équipes concernées par le Top 6 voire mieux. Le perdant du match Stade-Français-Agen perdra gros pour la qualification. La principale incertitude pour ce match délocalisé du club parisien au Mans (au MMArena, 25 000 spectateurs attendus) concerne la présence ou non de George Smith. L'expérimenté 3e ligne australien, ancien joueur de Toulon parti au Japon et recruté cette semaine comme joker médical de Lei Tomiki, est arrivé mercredi dans la capitale et a débuté l'entraînement avec ses nouveaux partenaires. Le club parisien a en revanche indiqué qu'il serait privé du demi de mêlée Julien Dupuy, du 2e ligne sud-africain Gerhard Mostert, de l'arrière samoan Paul Williams et de l'ailier Alexander Rokobaro. Le SUA, qui emmènera un groupe de 26 joueurs au Mans, enregistre les retours du pilier gauche Laurent Cabarry (adducteurs), du centre gallois Jamie Robinson (genou) et du demi de mêlée Sylvain Dupuy.

Enfin, Toulon-Racing-Métro et Castres-Montpellier détermineront une grande part des positions de fin de saison, le match entre le CO et les Héraultais s'avérant très probablement décisif quant à la 4e place qui permet de recevoir en barrages. 

Le RCT ne veut rien lâcher

L'infirmerie vidée, à l'exception de deux blessés longue durée, Remi Lamerat, qui reprend la course dans une dizaine de jours, et Rémi Talès, c'est un groupe quasiment complet qui recevra Montpellier. Max Evans, l'international écossais, qui s'est régénéré avec la sélection au Chardon, Luc Ducalcon, remis de son virus et Joseba Tekori, longtemps indisponible pour blessure seront de retour. L'ouvreur tricolore François Trinh-Duc et le 3e ligne géorgien Mamuka Gorgodze, absents face à Bayonne (37-26) en raison de leur sélection, effectuent leur retour dans le groupe languedocien. 

Le Ercété, lui, reste focalisé sur son objectif de recevoir à Mayol en barrages. Absents à Perpignan le 10 mars, le 2e ligne Bakkies Botha et le 3e ligne Joe van Niekerk, touchés aux cuisses, ont été retenus pour la réception des Franciliens. L'ouvreur Jonathan Wisniewski, absent depuis sa blessure au quadriceps de la cuisse droite à Cardiff il y a deux mois en Coupe d'Europe, fait son retour dans le groupe de 28 joueurs retenu jeudi par Pierre Berbizier.

Grégory Jouin @GregoryJouin