Silvère Tian
L'arrière d'Oyonnax, Silvère Tian | MAXPPP - PQR - LE PROGRES - LAURENT THEVENOT

Silvère Tian suspendu jusqu'en juin 2017

Publié le , modifié le

Pour avoir menacé un arbitre qui venait de l'expulser lors du match contre Grenoble le 2 avril dernier, Silvère Tian, l'arrière d'Oyonnax, a été suspendu de tout match jusqu'en juin 2017 par la Ligue nationale. Reconnu coupable d'"actions ou paroles menaçantes à l’encontre d’un officiel de match", cela pourrait représenter la fin de sa carrière, alors qu'il aura bientôt 36 ans. Son club a également écopé d'une amende de 10 000 euros, pour l'avoir laissé en tribunes après son exclusion.

Pour avoir adressé à l'arbitre un "Je vais te choper après, fils de p...", Silvère Tian a peut-être précipité indirectement sa fin de carrière. Ces paroles déplacées lui avaient valu un carton rouge de la part de l'arbitre international Romain Poite, qui lui avait déjà sorti juste avant un carton jaune pour fautes répétées après que le joueur lui ait dit "Tu fais chier là, y a rien". Pour tout cela, la Ligue nationale a annoncé qu'il écopait d'une sanction lourde, jusqu'en juin 2017, soit la fin du contrat qui le lie à Oyonnax. Mais il risquait jusqu'à cinq ans de suspension.

Tout est allé très vite. Ce mercredi matin, à 11h, il comparaissait devant la commission de discipline, entouré de son avocat, de son président et de son entraîneur. Un peu avant 19h, la décision tombait. Même s'il s'était excusé auprès de l'arbitre sitôt le match terminé, l'Ivoirien n'est pas passé au travers. Alors que c'était la première fois qu'il se présentait devant cette commission depuis le début de sa carrière, à bientôt 36 ans, il a peut-être tiré un trait sur une fin de carrière qu'il espérait certainement plus joyeuse. Pour un "pétage de plomb", le joueur, passé par Bourgoin et Agen, qui défend les couleurs d'Oyo pour la deuxième fois (2008 à 2010, et depuis 2013), n'aura sans doute pas la sortie dont il rêvait.

Un an après la belle épopée des Oyomen, qui s'étaient qualifiés pour les phases finales et la Coupe d'Europe alors qu'ils étaient promus, l'équipe de l'Ain boit le calice jusqu'à la lie avec cette affaire qui ternit un peut plus une saison de cauchemar. Oyonnax est actuellement 13e du Top 14, et promis à une relégation.