Revol répond à Laporte et Boudjellal

Revol répond à Laporte et Boudjellal

Publié le , modifié le

Le président de la Ligue Nationale de Rugby Pierre-Yves Revol n'a pas vraiment apprécié les déclarations de Bernard Laporte à son sujet, et va demander la convocation d'une assemblée générale extraordinaire des clubs du Top 14 et de la Pro D2. Dans une interview accordée à L'Equipe, l'ancien secrétaire d'Etat aux Sports et actuel directeur sportif de Toulon, accuse M. Revol de "conflit d'intérêt."

M. Laporte s'était exprimé au sujet de la suspension d'accès au terrain et aux vestiaires de 130 jours du président de Toulon, Mourad Boudjellal, pour avoir qualifié de "sodomie arbitrale" la défaite de son équipe à Clermont le 8 janvier en Top 14. "Est-ce que vous trouvez normal qu'un président de Ligue fasse le recrutement d'un club ?", a demandé M. Laporte au sujet du club de Castres dont M. Revol fut le président avant de devenir président de la LNR en décembre 2008. En sa qualité de président de la LNR, M. Revol avait, avec le président de la Fédération Pierre Camou, saisi la commission de discipline au sujet du dérapage verbal de M. Bou.

"Tous les acteurs de notre sport apprécieront les propos de Bernard Laporte  sur l'éthique", a déclaré le président de la LNR. "C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase ! On va parler d'éthique à  l'occasion d'une assemblée générale des clubs extraordinaire que je vais  demander au Comité Directeur de la LNR de convoquer dans les meilleurs délais. On va parler entre nous de toutes les déclarations ou insultes publiques sur  l'arbitrage ou sur les uns et les autres, du comportement et de la  responsabilité des présidents. On va voir ce que les présidents de clubs  veulent faire de notre rugby professionnel et avec qui ils veulent le faire", a  poursuivi M. Revol.

Romain Bonte