Racong Clermont Vermeulen charge 2010
Elvis Vermeulen (Clermont) | AFP - Franck Fife

Racing/Clermont, choc de poids lourds

Publié le , modifié le

L'affiche de la 4e journée du Top 14 met aux prises le Racing-Métro à l'AMSCA mercredi soir à Colombes. Montpellier/Toulouse sera un derby à suivre entre deux formations en forme tout comme Stade Français/Castres. Malheur au vaincu pour Usap/BO et Bourgoin/Agen. Toulon doit se méfier du déplacement à La Rochelle et Brive a tout à craindre de son rendez-vous à Bayonne.

Après trois rencontres, personne n'est invaincu dans ce Top 14 qui réserve quelques grosses surprises à chaque week end. Cela pourrait de nouveau être le cas à l'occasion de cette journée placée en milieu de semaine, au cœur d'une série de trois matches qui vont solliciter les organismes plus que de coutume. Les deux co-leaders, Clermont et Toulouse, vont passer un test probant sur les terrains respectifs du Racing-Métro et de Montpellier, deux outsiders aux dents longues, même si l'on attendait pas les Languedociens à pareil niveau. Fabien Galthié fait à nouveau tourner son effectif malgré la victoire décrochée à Perpignan. Il s'appuiera sur l'équipe victorieuse à Du Manoir du Racing-Métro pour affronter Toulouse, avec à sa tête les internationaux Trinh-Duc et Ouedraogo. Le talonneur Fabien Rofes, remis d'une entorse à une cheville, revient dans le groupe. Au Stade, Poux, Millo-Chluski et Lamboley effectuent leur retour. Yannick Nyanga, qui n'a plus rejoué depuis sa grave blessure à un genou en octobre 2009, pourrait faire son grand retour à la compétition. Les Toulousains se méfient de cette équipe très joueuse et sans complexe. Ca promet.

La lutte s'annonce également très âpre dans l'autre stade Yves-du-Manoir, celui de Colombes, où les Racingmen reçoivent le champion de France en titre, Clermont. Juan Martin Hernandez pourrait être aligné à l'ouverture mercredi après avoir effectué son retour dans le Top 14 vendredi à Toulon. Hernandez serait alors associé au demi de mêlée Nicolas Durand, de retour dans le groupe après avoir manqué le déplacement dans le Var pour des douleurs au dos, et Jonathan Wisniewski prendrait place sur le banc. Chez les Jaunards, le deuxième ligne Loïc Jacquet, qui a subi une intervention chirurgicale lundi afin de résorber un hématome à une cuisse, sera indisponible environ trois semaines. Le troisième ligne écossais Jason White (fracture du tibia de la jambe gauche le 1er janvier) devrait renouer avec la compétition au poste de deuxième ligne et apporter un peu de sa puissance face à Chabal, Nallet et Cie.

Parmi les autres duels de cette 4e journée a priori très indécise, certains vaudront plus chers que d'autres. C'est le cas de Perpignan/Biarritz, deux clubs en proie à de grosses difficultés en août (un seul succès pour deux défaites). L'Usap enregistre les retours de Sid et des internationaux Mas, Guirado et Mermoz, laissés au repos lors de la défaite surprise à domicile contre Montpellier. Les Basques pourront eux compter sur Damien Traille à l'ouverture. L'international, qui n'avait pas joué depuis plusieurs, victime fin avril d'une fracture à l'avant-bras droit puis opéré des adducteurs, a récemment pris part à un match des espoirs et a de grandes chances de figurer parmi les 23 à Aimé-Giral. Dimitri Yachvili et Manuel Carizza, contraints au repos en raison de leur participation internationale cet été, devraient quant à eux être dans le XV de départ animé par le nouveau capitaine Imanol Harinordoquy.

Le Ercété à la relance

Le Stade Français et Castres, qui s'affrontent à Charléty, peuvent profiter de ce mercredi pour confirmer leur prometteur début de saison. Le club parisien devrait à nouveau modifier profondément son XV de départ contre les Castrais. Le pilier Rodrigo Roncero, le talonneur Dimitri Szarzewski, les deuxièmes lignes Pascal Papé et Tom Palmer, les troisièmes lignes Sergio Parisse et Antoine Burban, le demi de mêlée Julien Dupuy, l'ouvreur Lionel Beauxis, le centre Mathieu Bastareaud et les ailiers Julien Arias et Ollie Phillips pourraient retrouver une place de titulaire. Castres sera toujours privé du pilier géorgien Anton Peikreishvili (entorse d'un genou) et du troisième ligne Steve Malonga (lombaires), qui ont repris l'activité physique mais pas le rugby.

A Toulon, les cadres ne restent pas en rade pour le déplacement piège à La Rochelle, tombeur de Castres puis Bourgoin sur sa pelouse. Les deux demis d'ouverture Jonny Wilkinson et Felipe Contepomi devraient ainsi être associés, l'Argentin glissant au poste de premier centre. Les Maritimes enregistrent aussi quelques renforts avec l'arrière Benjamin Dambielle, remplaçant contre les Berjalliens, le pilier Romain Frou, remis d'une blessure à un mollet, et le troisième ligne Piula Faasalele (côtes). Face à des Varois revanchards après leurs deux échecs à Mayol, le Stade Rochelais devra se surpasser. D'autant qu'une troisième défaite du Ercété constituerait probablement un début de crise sur les bords de la Méditerranée. Chaud devant.

Enfin, deux matches sentent la poudre: Bayonne/Brive et Bourgoin/Agen. L'Aviron, qui effectuerait une belle opération en gagnant, peut enfoncer les Corréziens. Garth Ziegler, le trois-quarts helveto-zimbabwéen, transfuge de Venise, fera ses débuts dans le groupe bayonnais. Cooke et Claassen reviennent chez les Blanc et Noir. Quant aux Berjalliens, , qui récupérent Moinot et Merle, ils doivent impérativement se relancer après trois défaites initiales. Surtout face à un concurrent direct pour le maintien comme le SUALG qui sera privé de Miguel Avramovic (cheville), Opeti Fonua (genou) et Jamie Robinson (obsèques au pays de Galles). Les Agenais, qui viennent de battre le BO, espèrent enfoncer un peu plus les Isérois au classement de ce championnat plus passionnant que jamais.