Mohed Altrad
Mohed Altrad, l'actuel président du Montpellier Hérault Rugby | NICOLAS TUCAT / AFP

Rachat de Gloucester: la proposition de Mohed Altrad examinée par World Rugby

Publié le , modifié le

La proposition de rachat de Gloucester par Mohed Altrad, le propriétaire du club de Montpellier, a été transmise à World Rugby afin d'examiner d'éventuels conflits d'intérêts, a annoncé l'EPCR, l'organisateur des coupes d'Europe. "Disposer du contrôle dans deux clubs nécessite l'accord des fédérations respectives (les Fédérations anglaises et françaises, NDLR) ainsi que ceux de World Rugby et de l'EPCR elle-même", écrit l'EPCR dans un communiqué.

"EPCR a écrit à ces trois organisations pour avoir leur position sur la question", continue l'organisation européenne, expliquant vouloir préserver "l'intégrité et l'image de ses compétitions auxquelles ces deux clubs participent en évitant de potentiels conflits d'intérêts". Un même propriétaire de deux clubs, susceptibles de s'affronter dans une compétition (Champions Cup ou Challenge), cela mérite réflexion.

Actionnaire majoritaire du MHRC depuis 2011, Mohed Altrad a été plus loin que Mourad Boudjellal, le président du RCT qui avait menacé la saison passée de disputer le championnat anglais. L'homme fort du club de Montpellier veut donc franchir la Manche pour prendre en mains les destinés de Gloucester, l'un des plus anciens clubs anglais, en plus du club héraultais. Créé en 1873, il n'a été sacré qu'une seule fois champion d'Angleterre en 2002. "Si un investissement se réalise, Gloucester et Montpellier resteront des entités séparées, indépendantes et autonomes l'une de l'autre. Les deux clubs seraient extrêmement vigilants à maintenir leur propre identité, culture et direction", avait tenu à rassurer le club du sud-ouest de l'Angleterre.