top 14 castres biarritz albouy ouverture 2009
Le Castrais Alexandre Albouy à l'ouverture | AFP-GABALDA

Quatre outsiders aux dents longues

Publié le , modifié le

A deux jours de la reprise du championnat, quatre clubs tenteront de s’immiscer dans la course aux play-offs. Castres vise les play-offs et Biarritz les demi-finales en Top 14 et en Coupe d’Europe. Après un dernier exercice décevant, Brive et Bayonne sont armés pour jouer le haut de tableau.

Biarritz ambitieux
Septième du dernier exercice, finaliste malheureux de la Coupe d'Europe, le BO reste sur une saison encourageante. Mais pour viser plus haut, il lui faudra d'abord mettre un terme à son irrégularité chronique qui le prive de la phase finale du Top 14 depuis trois saisons. Le club basque s'est attaché les services du pilier parisien Sylvain Marconnet, précieux renfort du contingent d'internationaux (Harinordoquy, Barcella, Lauret, Yachvili, Traille), et comptera sur Damien Traille replacé à l’ouverture pour diriger le jeu. Le Président Serge Blanco a annoncé la couleur : le dernier carré du Top 14 et de la Coupe d’Europe. Un seul match amical au programme : une victoire sur La Rochelle 21 à 7.

Castres déjà affuté
Malgré une défaite sans appel à Toulouse en match de barrage, le CO fut la révélation de la saison 2009/2010 et s'attaque à présent à un chantier délicat: la confirmation. Le club tarnais s'appuiera sur son recrutement intéressant et ciblé (Kayser, Baï) et sur ses valeurs sûres (Andreu, Teulet, Masoe) pour refaire parler de lui mais l’effet de surprise ne fonctionnera plus. La compagne des matches amicaux (trois succès sur Pau, Montpellier et Colomiers) a rassuré le duo Labit-Travers : Castres est prêt.

Brive à la diète française
Avec un budget en baisse, le départ de nombreux joueurs anglais (Flutey, Goode, Thompson) et un recrutement moins clinquant que les années précédentes, le club corrézien aborde cette saison sans grande certitude, mais avec l'objectif réitéré d'atteindre les six premières places. La Coupe d'Europe, qui l'avait éreinté sans le moindre résultat, n'encombrera pas le calendrier briviste cette saison. Après une défaite face à Agen, les Brivistes a affiché un visage solide et séduisant face à Leicester, champion d’Angleterre en phase de reprise (29-17).

Bayonne revanchard
Treizième l’an dernier, L'Aviron n'a dû son maintien en Top 14 qu'aux déboires financiers de Montauban. Place, cette année, à l'humilité, sans autre objectif annoncé que le maintien. Pour ce faire, et malgré le départ de Benjamin Fall, l'Aviron et son nouvel entraîneur Thomas Lièvremont s'est solidement et intelligemment renforcé à l'intersaison (Boyet, Flavell, Huguet, Baïocco). De quoi espérer mieux comme l’atteste les deux succès probants en amical sur Bourgoin (43-24) et les Saracens en phase de reprise (17-17).

Mathieu Baratas