ProD2 La Rochelle Lyon 052010
La Rochelle vise le maintien en Top 14 | AFP - Xavier Léoty

Quatre équipes pour jouer les trouble-fêtes

Publié le , modifié le

A trois jours de la reprise du championnat, plusieurs équipes veulent déjouer les pronostics. Avec son duo Galthié-Béchu, Montpellier espère bien être la surprise de la saison à l’image de Castres (5e) l’an dernier. Pour Bourgoin, Agen et La Rochelle, les trois plus petits budgets du championnat, le maintien suffira au bonheur.

Montpellier veut franchir un cap
Comme chaque année, le club héraultais veut assurer le maintien avant de se hasarder vers des objectifs plus élevés. Le club mise beaucoup sur le nouveau tandem d'entraîneurs formé par Eric Béchu et Fabien Galthié même s’il est encore dans une phase de découverte de l’effectif. Les victoires face à Carcassonne et Aurillac, deux équipes de la Pro D2, rassurent. En revanche, la défaite sèche face à Castres (23-6) laisse planer un doute sur le niveau héraultais. Les coéquipiers de Fulgence Ouedraogo n’auront pas le temps de cogiter lors du début de saison: trois déplacements à Biarritz, à Perpignan et Clermont entrecoupées des réceptions du Racing-Métro et de Toulouse. Que du lourd !

Bourgoin toujours en survie
Après avoir évité de justesse, pour la seconde saison consécutive, une rétrogradation financière, le club isérois misera une nouvelle fois sur ses "valeurs" pour assurer son maintien. Sans son emblématique ouvreur Benjamin Boyet, parti à Bayonne, la tâche s’annonce plus rude que jamais même si le club a réussi à conserver une ossature intéressante. Les défaites en amical, il est vrai face à Bayonne (43-24) Clermont (20-40) et Toulouse (7-17), ont souligné des faiblesses dans le collectif. Le début de saison sera crucial pour prendre des points.

Agen fringuant
Agen a brillé de mille feux en Pro D2 la saison passée (meilleure attaque, meilleure défense) pour renouer avec l'élite après trois ans d'absence. Avec un budget de 9,81 millions d'euros et un recrutement fourni et ciblé, le SUA a les moyens de se maintenir. Les trois matches amicaux ont été brillants puisque les hommes de Lanta et Deylaud ont battu Narbonne (Pro D2), Brive (12-17) et Leeds (31-6). Cependant il faudra vite s’adapter aux exigences du Top 14 pour le traduire au classement.

La Rochelle, déjà condamné ?
Les Maritimes font figure de petit poucet après avoir écarté Lyon en finale d'accession au Top 14 en juin dernier. Les défaites contre Toulouse (10-29) et Biarritz (7-21) en amical ont donné un aperçu possible de leur saison en Top 14 : difficile et compliqué, notamment au niveau physique. Malgré un effectif homogène et un fond de jeu adapté à l’élite, les Rochelais lutteront pour éviter la descente directe que n'a su éviter Albi l'an passé. Le soutien indéfectible du public jouera le rôle de seizième homme.

Mathieu Baratas