Quae Cooper
Quade Cooper avec le maillot de Toulon, ici aux côtés du président du RCT. | .

Quade Cooper s'"excuse" pour les "longues négociations" avec le RCT

Publié le , modifié le

L'ouvreur international australien Quade Cooper s'est excusé auprès des supporters du RC Toulon pour les "longues négociations" autour de sa venue dans le Var lors de sa présentation à la presse mardi, affirmant désormais "regarder devant". Interrogé sur les nombreux rebondissements depuis près d'un an autour de sa venue à Toulon, Cooper a répondu: "Je regarde devant, je vais tout donner pour représenter le maillot, les supporters et les habitants. Oui, il y a eu de longues négociations, je m'excuse pour ça (auprès des supporters, NDLR)."

"Mais il faut parfois attendre longtemps pour avoir de belles surprises. Je  suis vraiment heureux et excité d'être ici, et très reconnaissant envers le  club, le public, et tout le monde qui a été impliqué (dans les négociations,  NDLR), d'avoir été aussi patients. J'ai maintenant envie de faire de grands  matches avec Toulon", a ajouté Cooper (27 ans, 58 sél.), ouvreur remplaçant  pendant la Coupe du monde des Wallabies, battus en finale samedi par les All  Blacks (17-34). 

Présent à ses côtés, le président du club triple champion d'Europe en  titre, Mourad Boudjellal, a expliqué que les négociations avaient été rendues  compliquées par le souhait de Cooper de continuer à évoluer avec la sélection  australienne, à VII en vue des JO de 2016 et/ou à XV. "Ce n'était pas le cas dans le premier contrat. (Le deuxième) ne compromet  en rien sa sélection, si on veut bien l'appeler. Il sera libéré immédiatement",  a indiqué Boudjellal.

Les Jeux de Rio dans le viseur

Selon la règle fixée par la Fédération australienne, un joueur évoluant à  l'étranger doit cependant compter notamment au moins 60 sélections pour être  éligible pour le XV d'Australie. Cooper, qui n'en possède que 58, a néanmoins déclaré viser la Coupe du  monde au Japon en 2019 et d'abord les Jeux de Rio l'année prochaine, avec le  VII d'Australie, "un rêve de gosse".

En attendant, le fantasque ouvreur, aussi connu par ses fulgurances sur le  terrain que par ses frasques extrasportives par le passé, a répété avoir "hâte  de jouer" avec des "joueurs de classe mondiale", citant Juanne Smith, Matt  Giteau ou encore Ma'a Nonu (attendu fin novembre à Toulon), "dans cette équipe  qui fait rêver". "C'est un club très prestigieux, avec de grands résultats. Je veux  continuer à gagner des trophées et m'améliorer comme joueur", a souligné  Cooper, qui pourrait jouer dès samedi en Top 14 face à Montpellier. 

Cooper, né en Nouvelle-Zélande et arrivé en Australie à l'âge de 15 ans, a  aussi expliqué être "impatient" de découvrir le manager varois Bernard Laporte,  aux coups de sang légendaires: "Oui, j'ai entendu des histoires sur Laporte...  Je l'ai rencontré la dernière fois que je suis venu (à Toulon) (...) Mais je  suis impatient de voir si les histoires sur Bernard sont vraies ou pas."

AFP