Elia Radikedike (Brive) plaque Timoci Nagusa (Montpellier)
Elia Radikedike (Brive) plaque Timoci Nagusa (Montpellier) | SYLVAIN THOMAS / AFP

Première victoire pour Montpellier

Publié le , modifié le

Montpellier a remporté son premier succès de la saison ce samedi. Les hommes de Fabien Galthié ont disposé de Brive 33-24 à l'issue d'un match prolifique en essais (trois de chaque côté). Le Racing-Métro a bien réagi après sa déroute à Toulon: les Franciliens ont dominé Oyonnax (22-9, un essai de Virgil Lacombe). Devant plus de 17 000 personnes, Bordeaux-Bègles a battu Castres (21-20) grâce à un drop de Pierre Bernard à la 75e. L'ouvreur a inscrit la totalité des points de son équipe.

Le Racing-Métro et Montpellier, battus lors de la deuxième  journée, ont rebondi, mais sans lever certaines interrogations face aux deux promus. Les Franciliens sont très péniblement venus à bout d'Oyonnax (22-9), ne se  détachant qu'à l'heure de jeu face à une formation remaniée par rapport à celle  tombeuse de l'ASM. Un essai de Virgile Lacombe en fin de match et cinq  pénalités de Jonathan Sexton ont fait la différence, mais la stérilité  offensive francilienne pose encore question.

L'UBB s'offre Castres

Montpellier a de son côté décroché son premier succès de la saison, face à  Brive (33-24), au terme d'un match tendu (six cartons jaunes au total). Mais  les hommes de Fabien Galthié peuvent s'en vouloir: ils menaient 31 à 3 à  l'heure de jeu, bonus en poche, mais ont laissé filer leur avantage en  encaissant trois essais dans le dernier quart d'heure. 

Enfin, Bordeaux-Bègles a confirmé sa réputation de chasseur de têtes  lorsqu'il évolue à Chaban-Delmas. Après avoir accroché le scalp de Toulouse  lors de la première journée (31-25), l'UBB s'est cette fois offert le champion  de France en titre, Castres (21-20). Le héros Bordelais s'appelle Pierre Bernard, arrivé cet été en Gironde en  provenance de...Castres, et auteur au pied de tous les points de son équipe,  dont la pénalité de la victoire à quelques minutes de la sirène. Le CO (6 pts) s'en sort avec un point de bonus défensif, guère satisfaisant.