Clermont - Montpellier
Lee Byrne au contact de Nagusa | AFP - THIERRY ZOCCOLAN

Première place et qualif enjeu du Top14

Publié le , modifié le

Quinze jours après avoir pris les commandes du Top 14 au Stade Français, Clermont défend son trône en recevant Montpellier, son dauphin. Dans le dernier doublon du Tournoi-2014, cette 20e journée offre un nouveau match crucial à Toulouse, en déplacement chez le champion en titre castrais. Toujours hors du Top 6 qualificatif pour les barrages, les Toulousains sont sous pression.

Certains ont un rythme chaotique. D'autres ont le vent en poupe. En plein Tournoi des 6 Nations, entre les joueurs pris par les matches internationaux, ceux qui en sortent blessés, ceux qui doivent se reposer, les entraîneurs jonglent pour garder le rythme, conserver la cohérence. Et pour l'instant, c'est bien Montpellier qui s'en sort le mieux.

Depuis le début du rassemblement de l'équipe de France, la formation de Fabien Galthié a accumulé les bons résultats. Victoire sur Bordeaux-Bègles (28-23), succès à Toulouse (15-12), humiliation de l'USAP (50-19), tous les voyants sont au vert. Moins handicapé par les absences d'internationaux que d'autres, le groupe héraultais se trouve désormais à deux points de la place de leader, occupée par Clermont qu'ils défient aujourd'hui dans une "revanche" des quarts de finale de la dernière H Cup.

Pour accéder au trône, il leur faudra réaliser un exploit monumental. Depuis 72 matches, le stade Marcel-Michelin n'a jamais vu un visiteur sortir vainqueur. En ces temps troubles, Vern Cotter se veut très méfiant: "Avec 11 joueurs qui ne sont pas disponibles on n'est pas  dans les meilleurs conditions pour recevoir une équipe en pleine euphorie comme Montpellier, mais on va s'accrocher." Défaits lors de trois de leurs quatre derniers matches (tous à l'extérieur à Toulouse, Bayonne et Grenoble), les Auvergnats savent que leur invincibilité est la clé pour passer sans trop de dégâts ces moments difficiles. Ce sera un match forcément particulier pour Anthony Floch, qui a fait toutes ses armes à Clermont avant de poser ses valises à Montpellier. "Il y a une sorte de tourbillon de sentiments et beaucoup de bonheur", a déclaré l'arrière au site internet de Clermont.

Des moments difficiles, le Stade Toulousain en vit également. Plus grand pourvoyeur de joueurs en équipe de France, le quadruple champion d'Europe sort les rames (actuellement 7e du Top 14) et fait les fonds de tiroirs. "Nous avons des problèmes dans toutes les lignes puisqu'il nous manque 22  joueurs, sélectionnés et blessés. Si vous connaissez un club qui arrive à s'en  sortir avec 22 joueurs en moins, vous me le dites", peste Guy Novès, le manageur. Soulagé par la victoire à Biarritz (16-6), il doit se frotter au champion de France, chez lui. Un terrain qui ne réussit pas beaucoup aux Toulousains ces dernières années, vainqueurs l'an dernier (18-16) et en 2008 (28-10). Le retour de Lionel Beauxis, pour son jeu au pied, pourrait être une clé dans cette rencontre face à des Castrais qui récupèrent notamment leur centre Rémi Lamérat, formé à Toulouse. Vaincu à Paris et Toulon lors de deux de ses trois derniers matches, le CO doit priver de points un rival pour la qualification. Car les deux équipes ne sont séparées que par deux points.