Thomas Domingo
Le Clermontois Thomas Domingo à l'épreuve du pack montpelliérain. | Sylvain Thomas - AFP

Premier test sérieux pour Clermont chez son dauphin

Publié le , modifié le

Ce samedi soir à l'Altrad Stadium (20h45), le Montpellier HR, deuxième du championnat, accueille le leader Clermontois, pour le compte de la 6e journée de Top 14. Un choc qui devrait faire des étincelles entre les deux meilleures attaques de ce début de saison. Attention : le duel s'annonce avant tout sulfureux entre les deux packs. Les Héraultais ont nettement progressé dans ce domaine, depuis l'arrivée de l'entraîneur sud-africain, Jake White. Dommage, François Trinh-Duc loupe l'événement...

Dès la demi-finale entre les Blacks et les Boks bouclée, les amateurs de rugby enchaîneront ce samedi soir avec une autre affiche, plus domestique cette fois, dans le Top 14. Montpellier-Clermont, c'est l'assurance d'un spectacle de haut vol. Pourtant, paradoxalement, alors que les deux équipes présentent les meilleures attaques en ce début de saison, ça devrait chauffer dans le domaine physique. Les "câlins" s'annoncent tendres entre les "gros" des deux formations et, tant en mêlées que dans les rucks, l'affrontement semble inéluctable entre les premières lignes. Les trois-quarts vont devoir patienter avant de lancer du jeu. Si les Jaunards sont réputés pour avoir du coffre devant, la surprise vient plutôt du côté de Montpellier. Un combat musclé devant, les Héraultais se sont recentrés sur ce secteur depuis l'arrivée du technicien sud-africain, Jake White. Son homologue clermontois Franz Azéma attend avec impatience ce bras de fer : "Le match est un bon moyen de savoir où nous en sommes. Nous nous préparons à un gros défi, face à un MHR très régulier depuis le début du championnat." Et le coach auvergnat de prévenir : "Les Montpelliérains ont de solides arguments et démontrent qu'ils sont à la hauteur de leurs ambitions. Nous savons où nous allons mettre les pieds et il faudra que nous soyons prêts à répondre sur les points forts de cette équipe."

Camille Lopez orphelin

Pour la petite histoire, l'ASM est le dernier club à avoir battu le club héraultais dans son antre de l'Altrad Stadium. C'était au printemps dernier (29-17) et, depuis, les Cistes alignes les perfs au pied des perches. Avec un seul accroc à Pau (16-26), les coéquipiers de Nicolas Mas, de retour dans le groupe depuis sa retraite internationale, séduisent par leur volonté de jouer à bloc toutes les actions. Le spectacle s'en est nettement ressenti, notamment lors de leurs deux dernières sorties contre le Stade Français (44-20) puis à Grenoble (30-19). Seul point noir pour le MHR : le forfait de François Trinh-Duc, victime d'une entorse acromio-claviculaire. Son alter ego auvergnat, Camille Lopez, sera donc orphelin. Dommage car on attendait beaucoup de ce duel des deux recalés pour la Coupe du monde. Par contre, Jake White pourra compter sur le retour de Fulgence Ouedraogo, simple spectateur du côté de Cardiff lors des deux fessées face à l'Irlande puis la Nouvelle-Zélande.

Du Plessis, un supporter de choix

Dans les rangs clermontois, le staff est satisfait de réintégrer l'ouvreur australien Brock James, en convalescence depuis la reprise, après une intervention chirurgicale en raison d'un  problème d'arythmie cardiaque. Par contre, la flopée de "mondialistes" reste en repos, en particulier ceux du XV de France (Chouly, Debaty, Fofana, Kayser, Nokaitaci, Parra et Spedding). Si ces derniers ne seront pas présents pour cette affiche, par contre, la recrue sud-africaine du MHR, le jeune et talentueux Jacques Du Plessis (22 ans), s'apprête à humer l'ambiance de son nouveau club. "Je serai là, oui !, s'enflamme l'ancien troisième ligne des Bulls. Je ne pense pas que je vais jouer, car je dois d'abord passer des tests médicaux et finaliser certaines choses. Mais, oui, même si je ne joue pas, je serai présent pour encourager mes nouveaux coéquipiers." Un supporter de choix pour les Héraultais, prêts à l'exploit.

Nicolas Gettliffe