Jules Plisson ouvreur du Stade Français contre Grenoble 29112015
Le demi d'ouverture et buteur du Stade Français, Jules Plisson, auteur d'une superbe prestation. | JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Plisson et le Stade Français matent Grenoble

Publié le , modifié le

Une victoire au caractère. Voilà comment le champion de France en titre, le Stade Français, est allé s'imposer sur la pelouse de Grenoble (21-19) lors de la 9e journée de Top 14. Ce succès s'est dessiné grâce à l'immense prestation du demi d'ouverture parisien, Jules Plisson. Le jeune international des Bleus s'est en effet régalé aux pieds en réalisant un sans faute magnifique (7/7) pour inscrire la totalité des points de sa formation. Trop indiscipliné malgré sa domination, Grenoble se console avec le bonus défensif.

Et pourtant, l'issue de cette rencontre aurait pu être bien différente. Cela s'est joué à rien et sur le fil. Déjà, cette transformation ratée de Wisniewski, après l'essai de l'espoir d'Hegarty sur un ballon porté isérois (74e), coûte le match nul... Mais c'est surtout le drop manqué dans les dernières secondes de l'ouvreur grenoblois qui fait très mal (79e). Pascal Papé ayant contré la tentative de l'ancien racingman, les Parisiens tenaient bien leur victoire. Un succès du coeur et au courage pour le Stade Français qui respire un grand coup en s'éloignant de la zone rouge (sept points d'avance sur Agen, 13e).

Réactions:

Fabrice Landreau (directeur sportif de Grenoble): "Il ne faut pas se chercher d'excuses auprès de l'arbitre. On a commis beaucoup trop de fautes et nos deux essais n'ont pas suffi à les compenser. Cette indiscipline est le résultat de la pression exercée par les Parisiens. Nous pouvions éviter ces erreurs et que le scénario leur soit favorable. Nous n'avons pas assez dominé dans des secteurs qui pouvaient leur  faire mal. Nous avons été consistants et avons essayé de les pousser à la faute. Mais c'est une équipe disciplinée. C'est frustrant."

Gonzalo Quesada (manager du Stade Français): "Cette victoire nous fait un bien fou. Nous sommes venus ici avec beaucoup d'ambition, après avoir récupéré un effectif amputé de blessures. On avait besoin de cette victoire et c'est  pour cette raison que je suis très content pour le groupe. C'était aussi un  match important pour Grenoble et ils y ont mis beaucoup d'engagement. Il y a eu des progrès dans le jeu, mais nous aurions pu nous rendre la tâche plus simple. Pour Jules (Plisson, auteur des 21 points des Parisiens), l'équipe lui doit beaucoup. Son efficacité y est pour beaucoup."