Perpignan - Stade Français
La charge du pilier Taumalolo, auteur d'un doublé contre le Stade Français | AFP - RAYMOND ROIG

Perpignan à la relance

Publié le , modifié le

Fort d'un confortable succès sur le Stade Français (32-16), Perpignan s'est relancé dans la course à l'Europe et aux barrages du Top 14. L'USAP se retrouve huitième du classement, à seulement trois points du sixième, le Racing.

La deuxième ligne du club catalan composée de Taofifenua et Vahamahina a fait la différence dans cette rencontre qui opposait deux équipes en difficulté cette saison. Le pilier Taumalolo s'est également illustré en aplatissant par deux fois dans la ligne d'en-but. Mélé était également à son aise, avec trois transformations (sur quatre), une pénalité et un drop. Perpignan a su accélérer le rythme en deuxième période pour battre à domicile le Stade Français (32-16).

La déception se lisait sur le visage de Jule Plisson. "On y a cru jusqu'en première mi-temps lorsque nous étions à égalité. Mais en suivant on a fait une vingtaine de fautes et c'est trop. On ne  peut que s'en prendre qu'à nous-mêmes. On voulait pourtant gagner ici contre un  adversaire direct à la qualification. C'est rageant ! ", a pesté le demi d'ouverture du Stade Français.

Pour Florian Cazenave, la satisfaction était de mise. "On n'avait pas réalisé jusqu'à maintenant deux matches de cette qualité-là (après Toulouse, ndlr). C'est chose faite et on s'est fixé d'en gagner désormais  trois d'affilée. Le Stade Français c'est fait, il nous reste donc Mont-de-Marsan et Grenoble", a analysé le demi de mêlée. Seul regret pour les Catalans, le bonus offensif (4 essais à 2) échappe aux hommes de Marc Delpoux. Perpignan se retrouve en 8e position, mais à seulement trois points de la sixième place, qualificative pour la phase finale.

Romain Bonte