Pascal Papé
Pascal Papé à la relance avec le Stade Français. | AFP

Pascal Papé : "Se satisfaire de l'état d'esprit"

Publié le , modifié le

Bol d'oxygène ce dimanche pour le Stade Français, champion de France en titre mais dernier au classement du Top 14 avant cette 8e journée, avec ce succès contre le leader clermontois (14-9). Dans les rangs parisiens, Pascal Papé a apporté un plus indéniable et retrouver ses repères au milieu de ses partenaires, après la Coupe du monde. Le deuxième ligne est revenu sur le réveil de son équipe, tout en rappelant que le chemin était encore long avant de retrouver la vitesse de croisière...

Elle fait du bien, celle-là ?...

Pascal Papé : Bah oui ! On avait pour objectif de prendre les quatre points, donc de gagner ce match. On était quatorzièmes et bons derniers avant la journée. On a serré les fesses jusqu'au bout, mais on a quand même repris du plaisir malgré tout. Sur le terrain, on a commencé à se retrouver. Avec la victoire, c'était l'essentiel aujourd'hui. On peut également se satisfaire de l'état d'esprit de ne rien avoir lâcher. Clermont, on connaît la qualité du jeu de cette équipe. Ils nous ont fait une grosse seconde mi-temps. On a dû se retrancher dans notre camp. Au niveau de la jauge confiance, ça va nous faire du bien en tout cas.

En fin de match, comment expliquez-vous que vous vous mettiez le feu tout seuls?

P.P. : Il y a encore plein de choses à revoir. On se met en difficulté tout seuls, effectivement, mais le Stade Français est en recherche de confiance. Cette victoire va nous en amener. Elle va nous permettre de ne pas commettre les mêmes fautes qu'en fin de rencontre. On fait soixante première minutes de qualité, mais il a fallu batailler jusqu'au bout contre ces excellents Clermontois. Ce soir, objectif atteint ! En mêlée, on s'est montrés costauds. Durant la semaine, le travail a été de connivence avec l'adversaire qui se présentait. Mais on a beaucoup d'humilité : on a été bons là, mais on peut se faire dessouder le prochain week-end. On ne va pas s'enflammer.

Ne pas prendre d'essai contre Clermont, est-ce l'autre grosse satisfaction du jour ?

P.P. : Notre défense a été plutôt bonne. Le trio derrière a bien récupéré les coups, quand on se laissait quelque fois déborder devant. On s'est bien déplacés pour ne pas en encaisser. Avec la mêlée, c'est aussi une belle satisfaction. On retrouve les vertus que l'on avait la saison passée. La conquête en général a été plutôt bonne. Tout de suite, on réussit des matches plus aboutis. Seul bémol : sur certaines zones de rucks, on aimerait aller plus vite. C'est avec des matches avec cet état d'esprit qui nous feront avancer, tout en restant humbles. L'étiquette de champions, on a eu du mal à la digérer en début de saison.

Nicolas Gettliffe