Morgan Parra Clermont VS Biarritz 04 2010
Le Clermontois Morgan Parra | AFP - Gaizka Iroz

Parra : "Un match très compliqué"

Publié le , modifié le

La victoire face à Bourgoin (12-25) n'a pas évité la remise en question pour le demi de mêlée clermontois Morgan Parra. "On sait que l'on n'a pas fait un match parfait et on a péché dans de nombreux secteurs du jeu, a-t-il indiqué. Le seul point positif est peut-être la touche qui nous a permis d'avoir pas mal de ballons." Sifflé par les supporters de son ancienne équipe, le N.9 auvergnat garde les pieds sur terre et veut enchaîner.

Q: Comment jugez-vous cette victoire acquise en fin de partie?
R: "C'est sûr que ce match a été très compliqué pour nous, face à une très grosse équipe de Bourgoin. Mais on n'a pas été surpris car on savait que chez eux ce serait très difficile. En début de partie, on a réussi à rester au contact, à coller au score et on n'a rien lâché. On sait que l'on n'a pas fait un match parfait et on a péché dans de nombreux secteurs du jeu. Le seul point positif est peut-être la touche qui nous a permis d'avoir pas mal de ballons. Mais on a manqué de fraîcheur, de mobilité par moments et il y a beaucoup de choses à redire sur ce match".

Q: Etes-vous encore en rodage ?
R: "Oui, même si on aimerait ne pas l'être. Nous (les internationaux), on n'avait pas eu de contacts depuis deux mois, ce n'est pas une excuse. Mais il faut aussi féliciter Bourgoin qui nous a posé beaucoup de problèmes. Ca m'embête un peu parce que j'ai connu le haut niveau avec ce club et prendre le bonus offensif alors que eux ne prennent rien. Ils ont fait une grosse entame et on a dû s'accrocher, batailler sans trop pouvoir produire de jeu. On a bien essayé de jouer les bons ballons, sans toutefois concrétiser. Il a fallu insister. On a été très imparfait et finalement le score est heureux pour nous. On venait pour gagner, mais on a eu un peu de chance".

Q: Pour votre premier retour à Bourgoin, avez-vous été affecté par les sifflets du public?
R: "C'est vrai que lorsque je suis arrivé à Clermont l'an dernier, j'avais été très déçu de ne pas jouer le premier match à Bourgoin. Mais c'était un bon choix de l'entraîneur car je n'étais pas prêt. Maintenant, je sais que les supporteurs berjalliens soutiennent leur équipe et c'est tout à fait normal que je me fasse siffler ici. C'est un public toujours fidèle, qui l'a encore montré sur ce match et c'est bien car les joueurs méritent d'être encouragés. Je pense qu'avec une telle ferveur, ça les poussera vers le haut".